Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez

 Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3]

AuteurMessage
Rok Tesla
Héritier de l'Avenir - Champion Combat
Rok Tesla

Messages : 124
Date d'inscription : 06/05/2017
Age : 21
Localisation : Oblaide, QG du STERN

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] Empty
MessageSujet: Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3]   Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] EmptyLun 22 Juil - 14:34

La rencontre avec Angstorm n'avait attirée que des problèmes au Champion Combat et d'un côté, c'était compréhensible. Rok avait agis stupidement en laissant ses émotions prendre le dessus et avait finit ridiculisé, pétant un plomb dans un établissement de SA ville. Non seulement la plupart des habitants le voyaient maintenant comme un incapable, mais en plus ses supérieurs n'y étaient pas allés avec le dos de la cuillère, menaçant de supprimer son travail de champion si ça venait à se reproduire. Un serveur avait disparu suite à cela, vraiment horrible, on ne l'a pas revu à Oblaïde depuis ce jour. Le commandant linceul doit probablement le martyriser avec du thé mal préparé. Pauvre serveur random numéro 3, nous ne t'oublierons jamais. Pour le commerce d'armes, franchement il n'avait plus trop le temps pour ça et de moins en moins de personnes visitaient son arène. Nan, franchement, Rok n'était pas tout content ces jours-ci, il était plus proche du zéro que du héros.

Il était donc là, à boire un soda dans l'estrade de son arène qui avait, sans se le cacher, un design... de flemmard. Deux poings levés en guise de statue à l'entrée et un tatami ? On a vu mieux, j'avoue. Il faisait pâle figure à côté de son collègue de type électrique, ou même à côté des autres champions, hormis Yob mais comme lui c'est son style l'excentrique déjanté bah ça passe. Nan, le pire était qu'il avait carte blanche pour la construction, d'où la Ligue puisait-elle ses fonds d'ailleurs ? Ce n'est pas la question à se poser, dans un soupir exaspéré, il souligna que même ses disciples ne sont pas là, tout le monde s'en fout du dojo et la plupart avaient soit autre chose à faire, soit n'avaient plus confiance en Rok, tout ça à cause d'une malheureuse histoire avec le Tapis. Il avait joué et il avait perdu, qu'il aille au diable ce trouble-fête paillasson.

Une voix cependant avait attirée son oreille, des gens discutaient devant son arène ? Peut-être qu'ils voulaient rejoindre le dojo ? Jetant son soda dans la poubelle à l'entrée et courant le plus vite possible vers les portes de son arène, ses espoirs lui avaient redonné le sourire, enfin allait-il avoir des gens qui le soutiennent publiquement ?

"Oui ma chère Inès, je, je vous... REÇOIS par-fai-te-ment, perfectly receivingeuh ! Ici Nelson Coconfort en direct de, de l'arène d'Oblaïde, zhe Oblaid arena si vous me per-me-ttez l'EXPRESSION ! Mais que c'est-il passé, vat happen ? C'est terrible, c'est terrible, c'est TE-RRI-BLE !" commença le journaliste avant de reprendre, cherchant toujours ses mots... Il faut re-con-nnaî-tre qu'aujourd'hui, contrairement au jour... PRECEDENT ! Zhe laste day ! Notre champion combat n'est... PAS DANS SON ASSIETTE, on peut dire ça comme ça ! EN EFFET ! Les carottes semblent être CUITES pour Monsieur "Misteur" Te-seu-la, une terrible chute, je dirais même une, une, une SORDIDE SCHKOUMOUN ! A SOR-DI-DE SCHKOUMOUN ! Après sa rencontre avec, avec avec, Tapis... ANGSTORM, les habitants, zhe people, ne feraient peut-être plus, plus plus plus... CONFIANCE au champion ! MAIS, les habitants ne se sont pas, laissés, dé-sta-bi-li-sés par ce Rocher taillé à, à la pioche "at zhe pikaksse" ! Vous, "you", quel est votre re-ssen-ti sur cet... EVENEMENT !?"

"Ah bah moi j'pense que oui hein, sans aucun doute hein, on peut plus avoir confiance en personne hein. Genre vraiment pas, hein." commença une jeune femme qui ne dépassait pas la vingtaine.
"J'trouve ça scandaleux moi ! Vraiment ça m'plait pas du tout, j'suis pas content scandaleux de chez scandaleux j'vous dis, VOUS M'ENTENDEZ ? SCANDALEUX !" continua un vieil homme.

Le reporter fraîchement promu, un poil déçu des réponses enchaîna de plus belle.

"... TOUT BO-NNE-MENT CHOQUANT, SHOCKING ! Mes chers té-lé-spe-cta-teurs ! Nous POUVONS, we kan, voir que la population d'Oblaïde, au bled, in zhe bled si vous me permettez encore une fois... L'EXPRESSION ! Semble avoir per... DU foi, "lost zhe faizsse" en Rok Te-seu-la ! Mais, "what is gonna happen" comme la chanson barbue, que va arriver à Maïlys si plus personne ne, ne, ne fait confiance aux for-ceuh-de-l'or-dreuh !? Force of zhe l'order, OUI ! C'est EX-TRA-OR-DI-NAI-RE, EUH-MAY-ZINN ! Je vous tiens au, au, au courant, "I kip you ineuh touche", comme dirait l'expression ! C'était Nelson Coconfort, en direct d'Ar-thé-na ! Je vous rends donc l'an-l'an-l'antenne Inès ! Merci et TO YOU THE STUDIOS ! A vous les... STUDIOS !" termina le reporter.

Rok était frustré, non pas à cause de la dégaine du reporter mais en plus parce qu'il avait été vu par les caméras tout du long sans que Nelson ne le remarque (ni même les habitants, trop occupés à sourire pour la télévision). N'allant pas faire une réclamation à Arthena, ni les menacer de brûler leurs studios, il partit se promener en ville tranquillement sans se poser de questions, du moins il ne se posait pas de questions avant de recevoir un message sur son I-Phione... Plein de maturité.

Message a écrit:
- Lol Rok té nul aprends a defandre Maélis gros naz, t le pir shampoing ayen jamé exister !
- Shampoing ?
- champion* c mon corecteur autaumatik jsui sure c de ta fote bisou gros naz

Okay, donc ça allait vraiment être une très mauvaise journée.

"PUTAIN DE MERDE !" s'écria le champion d'un seul coup.

Au moins ça calme un peu, nan je déconne, il est pas content.

HRP:
 


Dernière édition par Rok Tesla le Mar 24 Mar - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rev Vanitas
Fondu du Duo
Rev Vanitas

Messages : 92
Date d'inscription : 19/10/2018

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3]   Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] EmptyLun 22 Juil - 16:12

HRP:
 

Encore insouciant des événements de l'actualité, Rev était à quelques lieues de l'arène d'Oblaide. Il s'entrainait, le torse nu, sous le soleil de plomb qui caractérise si bien la ville bercée par le désert. Le mercenaire avait bien l'intention de se tenir au courant des derniers incidents qui frappaient l'île -quel mauvais mercenaire il serait, s'il ne repérait pas des opportunités de dégoter un contrat, mais pour l'heure, il développait son corps, ou du moins le gardait-il à un bon niveau. Ne pas se rouiller était aussi une qualité pour être un bon mercenaire.

Je fais une pause, j'éponge mon front avec ma main. On sait tous à quel point la brûlure de la sueur dans les yeux peut être terrible. Ma poitrine se soulève rapidement. Voilà ce qu'on obtient en pratiquant une bonne activité physique. Pourtant, mes muscles ne sont pas plus développés que ça, c'est presque dommage. Je m'éloigne des appareils que la municipalité laisse de bon coeur à l'usage des passants, je repère un rebord de pierre. Alors que je m'écroule dessus, je prépare serviette et bouteille d'eau, indispensables pour ne pas écouter une séance de sport. Je savoure chaque gorgée d'eau, jetant un coup d'oeil à mon équipe. Mu-Len et Sun-Day, mes fidèles Mistigrix, ne sont pas en reste : sans que je leur en donne l'ordre, les deux s'affrontent quotidiennement, apprenant un peu plus chaque jour le fonctionnement de l'autre dans certaines situations de combat. Ça renforce tout aussi bien leur synergie que leur puissance. Finalement, ils viennent me rejoindre, las. Tout le monde a bien mérité une pause.

"Je suis vanné !" Lance mentalement Mu-Len, accompagnant sa pensée par un bâillement. Sun-Day ne dit rien, s'occupant tranquillement de sa toilette. "Au moins, il faut chaud, et c'est un jour tranquille." Lâcha la chatte avec sérénité.

Je souris, maintenant allongé sur le sol qui jouxte la bordure de béton. Ils ont raison, c'est si rare d'avoir un jour tranquille comme ça, où on a rien à faire. Juste profiter d'un bain de soleil. Mais je finis par soupirer.

"Moi aussi, j'aimerais que ça se passe comme ça plus souvent. Mais vous connaissez notre situation. Si on reste inactifs trop longtemps, on va finir sur la paille. Allez, il est temps de trouver un petit." Alors que je me le lève, les deux autres m'imitent, en grognant mais sans vraiment protester. Ils ont conscience de la précarité de notre situation, et ils ont accepté de me suivre tout en sachant qu'on vivrait comme ça pendant un long, très long moment. J'ai vraiment la plus loyale des équipe, pensé-je en souriant.

"Nous sommes à quelques mètres de l'arène, pourquoi ne pas aller y faire un tour ?" Propose Mu-Len en nous gratifiant de l'un de ses sourires, impropre aux inexpressifs représentants de son espèce. Je hausse les épaules, en acquiesçant. Je ne m'attends pas à ce que le champion lui-même me confie un boulot, mais les arènes restent un centre névralgique de la politique de Maïlys. Nous avons donc des chances de trouver un os à ronger. Je me mets en route, sans prendre la peine de remettre mon tee shirt, une simple serviette suspendue à mes épaules pour couvrir ma nudité. Oblaide est une petite ville, personne n'y prête vraiment attention -et j'attire même quelques coup d'oeil du public féminin, dommage que ce ne soit pas des garçons.

Alors que nous gagnons l'arène, pas très éloignée du terrain, vraiment, un brouhaha attire mon attention. Les journalistes. Je me mords la lèvre supérieure. Je déteste ce genre de personnes, encore plus lorsqu'ils ont leurs caméras braquées sur moi. Je ne supporte pas ces Vaututrice amateurs de fake news, leur seule utilité se résume pour moi à ce qu'ils m'apportent des infos sur un meurtre, un vol, un crime. Bien souvent, lorsque dans le monde de la pègre un crime est commis, il y a du travail qui attend de la part de la victime pour une vengeance. Je souris en pensant que pour le coup, c'est moi le Vostourno. Alors que je me décide de faire un détour, et de revenir plus tard, un groupe armé de caméras et de bloc notes, et autres accessoires en tout genre, mené par un homme d'un certain âge, me repère et se précipite vers moi. Alors qu'ils approchent, je ne peux m'empêcher de me dire que le vieux en tête serait tel le gourou qui guide ses Wouattouat.

"Monsieur! Mister ! Beugle l'homme en tête, avec un accent coupé au couteau. "Nelson Coconfort pour la télé. Dites nous tout !"

Je souris, et je tourne légèrement la tête, interrogateur, et je réponds gêné : Tout ? Mais, à propos de quoi ?"

L'autre bouge les bras, impatients. "Mais voyons, vous savez, de l'insécurité d'Oblaide, de l'impuissance de Rok à secourir la veuve et l'orphelin ! Dites nous à quel point vous êtes shocked, outraged, et à quel point vous avez peur de vivre à présent dans cette ville."

Je souris de plus belle. "Je dois vous avouer que je viens d'arriver en ville, je n'ai aucune idée de quoi vous voulez par...". Je ferme la bouche, constatant qu'il s'éloigne, son équipe sur les talons. Voyant qu'il n'allait rien obtenir de moi, il se rabat sur une vieille. Alors que, incrédule, je reste à papillonner des cils, faisant crisser ma mâchoire, Mu-Len ricane.

"Rien n'arrête la télévision." Il semble bien rire tout seul, je préfère ne pas relever et continuer mon chemin, pendant que Nelson Coconfort arrache tout ce qu'il veut obtenir de la petite dame.

Les procédés de la télévision, pensé-je, hors de moi. Prêt à tout pour faire paniquer la population, pour qu'elle reste scotchée devant les écrans. Alors que je rumine ses sombres pensées, qui commencent à me prendre la tête, mine de rien. Je suis ramené à la réalité par un cri. Un grand cri, franc, qui vient du coeur. Putain de merde. Très élégant. Je fronce les sourcils en regardant devant moi l'homme, ou le jeune homme, qui s'époumone de la sorte. Je ne peux pas m'empêcher de le dévorer des yeux. Pas mal du tout, pas forcément mon genre, mais pas mal. Je l'accoste, en restant dans son dos :

Bah alors, mon pote, ça va pas ? Il faut se détendre. Les gens aiment pas trop les fauteurs de trouble, si tu sèmes la pagaille, ils vont avertir le Champion local, et tu vas moins rigoler." Je soutiens ma serviette avec une main de chaque côté, m'amusant à la tirer au maximum, attendant une réponse de mon interlocuteur.

Malheureusement, nous n'avons pas le loisir d'attendre plus longtemps. Derrière nous, telle une horde de Tauros qui soulève la poussière sous sa charge, Nelson Coconfort et son équipe se précipite vers nous.

"Rok ! Avez-vous une déclaration à faire sur votre échec ? Les gens ont le droit de savoir. PEOPLE HAVE THE RIGHT TO KNOW."

Je laisse échapper un juron. Pas moyen d'être tranquille. Ce serait lui, le fameux Rok ? Enfin, on verra ça plus tard. Pas que je n'aime pas être sous le feu des projecteurs d'une caméra, mais mon métier m'impose l'anonymat. Je saisis Rok par le poignet, sans vraiment attendre de réponse, et je commence à courir.

"Allez, viens ! Tu vas pas te laisser bouffer par ces Grahyèna ! Allez, on se bouge ! On va rejoindre les ruelles, on sera plus tranquilles. Allleeeeeez mon gros ! Bouuuuge !"


_________________



Équipe ::
 


Rev Vanitas -Main theme~
Shrugs
If you wanna dance tonight

Rev écrit en : color=#00cc66
Revenir en haut Aller en bas
Rok Tesla
Héritier de l'Avenir - Champion Combat
Rok Tesla

Messages : 124
Date d'inscription : 06/05/2017
Age : 21
Localisation : Oblaide, QG du STERN

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3]   Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] EmptyLun 22 Juil - 17:18

"Bah alors, mon pote, ça va pas ? Il faut se détendre. Les gens aiment pas trop les fauteurs de trouble, si tu sèmes la pagaille, ils vont avertir le Champion local, et tu vas moins rigoler."

... Qui c'est, lui ? Les fauteurs de troubles ? Semer la pagaille ? J'commence vraiment à en avoir plein le cul des gens qui le juge alors qu'ils n'étaient même pas là. Charmant mon langage, pas vrai ? J'en ai rien à foutre de l'image que je dois donner en tant que champion, m'emmerder une fois, ça va, deux fois, ça va aussi, me rappeler un échec, ça peut aller, les médias, ça me casse grandement les couilles mais je me retiens. En revanche utiliser l'ironie quand j'essaye de me calmer, ça, ça m'énerve. Mais passons, peut-être que je peux le prendre bien et keep cool ? De toute façon c'est facile de faire les malins quand on ne doit pas défendre une ville et s'attaquer à un des criminels les plus dangereux de cette ville. Nan c'est pas une excuse, je sais que j'ai merdé et alors ? Je reste humain. Et comme je reste humain, j'ai des émotions, des sentiments, c'est plutôt simple, je peux aussi être enragé. Alors je vous promet que la prochaine enflure qui me fait la moindre remarque devant une foule dans cette journée de merde, je lui fait manger le sol et je suis complètement sérieux. Je prends mon ton le plus irrité possible en me retournant d'un coup sec, non mais c'est vrai quoi, bordel !

"Bah non mon pote, ça va pas ! Aujourd'hui les gens que je défends ont décidés de me pourrir la vie à cause d'une erreur que j'ai commise, c'est dommage, hein ? Je suis une des autorités de cette ville et je commence à en avoir plus qu'assez des abrutis qui essayent de venir m'apprendre à faire mon travail alors qu'ils n'ont ni le quart de ma force, ni le courage d'agir par eux-mêmes. Donc je te promets que si encore une seule enflure me manque de respect dans, dans les prochaines minutes, je-..."

Moi je voulais juste causer à cet inconnu, lui expliquer des choses mais y'a la tête de con(confort) qui revient à la charge en croyant pouvoir chopper un scoop de ma part, il dit quoi ce mec d'utile ? Rien, évidemment c'est un journaliste, mais il dit quoi sinon ? ""Rok ! Avez-vous une déclaration à faire sur votre échec ? Les gens ont le droit de savoir. PEOPLE HAVE THE RIGHT TO KNOW."" ? Parfait alors, les gens ont le droit de savoir, c'est vrai. Ils vont entendre ce que leur merveilleux champion a à leur dire. J'arrache le micro des mains de Nelson, m'éclaircissant légèrement la voix, nan mais sans déconner, je vais leur dire moi ce qu'ils ont le droit de savoir.

"La prochaine personne qui me parle de cet échec aujourd'hui, je m'occupe de son cas personnellement. Vous êtes pas satisfait de mon travail ? J'en ai rien à foutre, je fais probablement plus de choses sur cette île que vous. Alors je vous invite à continuer à me "trashtalk", comme ça on pourra voir lequel de nous est le plus apte à se battre pour Maïlys. Angstorm sera éliminé de mes propres mains, c'est annoncé. Et je vous promet que je commence à en avoir ras le- CUUUUUUL !"

Et je me fais encore couper mais cette fois-ci en me faisant emporter par l'étranger. Très bien, j'ai plus grand chose à dire de toute manière, je brise le micro avant de gueuler d'une voix forte ma plus belle répartie...

"SI VOUS VOULEZ VOUS BATTRE, RENDEZ-VOUS A MON ARENE DU LUNDI AU SAMEDI ENTRE 14H ET 3H DU MATIN !"

Oui, les horaires pourraient être changés, mais pour l'instant ça fera l'affaire. Je pensais pas réussir à placer ma pub dans cette vieille interview, pauvre Nelson, il doit franchement être triste pour son micro. Oh, attendez, c'est vrai que je m'en tape complètement. Ce n'est pas la tenue que devrait adopter un champion, je suis d'accord. Mais je suis également un humain encore une fois. C'est normal que je sorte de mes gonds et jamais le PETIT PEUPLE ne devrait me parler sur ce ton, même si je suis jeune. Bon, au moins ça calmait un grand coup, mais j'étais toujours un peu en colère surtout après les paroles provocante de l'étranger. Hein, on parle quand même d'un petit :

"Allez, viens ! Tu vas pas te laisser bouffer par ces Grahyèna ! Allez, on se bouge ! On va rejoindre les ruelles, on sera plus tranquilles. Allleeeeeez mon gros ! Bouuuuge !"

Ouais, il avait raison, mais s'il m'appelle encore une seule fois "mon gros", je l'éclate. Arrachant ma main de son emprise, je me mis à courir le plus vite possible (assez vite quand même, j'suis un champion basé sur le renforcement musculaire) vers les ruelles. En espérant que ces Caninos nous foutent la paix. Pas possible d'être tranquille dans sa ville lors d'un climat tel que la pluie de cendres ? C'mon quoi. Donc je cours, je cours, je saute, je manque de peu de bousculer des passants et je finis par m'arrêter au détour d'une ruelle sombre, appuyé contre un mur, je reprends tranquillement mon souffle, j'espère que je vais pas trop transpirer. Le truc plus chiant, c'est qu'on a atteint les bas-quartiers, faut prier pour pas que la racaille locale vienne...

Nan parce que la racaille locale, on va l'éclater sévère si elle se ramène.

"T'es qui, d'ailleurs ? Tu, m'as l'air net mais seulement à moitié ? De toute façon, j'ai un mauvais flair. Tu sais toujours pas qui je suis ou t'as réussi à retenir mon nom de la part du Vostourno au crane semi-rasé ?"

Ouais, j'en ai assez un petit peu. Le mec m'avait pas reconnu c'était déjà blessant pour l'égo mais si en plus il connaissait toujours pas ne serait-ce que mon prénom, j'allais pas être super content, ou alors ptet que je vais m'en foutre, je sais pas, j'en ai juste marre de cette journée à la con. Si c'est un Némésis, je lui casse les dents avec mon Brutalibré, c'est le mauvais jour pour venir me provoquer.
Revenir en haut Aller en bas
Rev Vanitas
Fondu du Duo
Rev Vanitas

Messages : 92
Date d'inscription : 19/10/2018

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3]   Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] EmptyVen 2 Aoû - 10:06

Houlà. J'ai simplement dit trois phrases, que le gars semble déjà prêt à frapper quelqu'un. Je le vois bien, à la jointure de ses doigts qui ressort, et à la veine à son cou qui menace d'éclater qu'il va exploser. Il a vraiment l'air dangereux. Je ferai peut être mieux de m'éloigner de lui, en fin de compte. Mais alors, il gueule -et encore, le mot n'est pas assez fort :


"Bah non mon pote, ça va pas ! Aujourd'hui les gens que je défends ont décidés de me pourrir la vie à cause d'une erreur que j'ai commise, c'est dommage, hein ? Je suis une des autorités de cette ville et je commence à en avoir plus qu'assez des abrutis qui essayent de venir m'apprendre à faire mon travail alors qu'ils n'ont ni le quart de ma force, ni le courage d'agir par eux-mêmes. Donc je te promets que si encore une seule enflure me manque de respect dans, dans les prochaines minutes, je-..."


Je grimace intérieurement, sans pour autant afficher mon trouble sur mon visage. Il a la voix qui porte, l'animal, surtout dans un tel état de colère. S'il continue à parler sur ce ton, je pense bien que je pourrais attraper la migraine. J'essaie pourtant de comprendre ce qu'il me crie, analysant ses propos. Alors comme ça, il fait partie des hautes autorités de la ville ? Et il a pour devoir de la défendre ? Hé bien, une seule personne pourrait réunir ces deux fonctions, et il s'agit de... Hm, on verra plus tard. J'ouvre la bouche pour tenter de le réconforter, mais la presse arrive, confirmant mes soupçons. Ce gars est bien le champion de l'arène.

Ce qui suit, tu l'as déjà lu, nos chers amis lecteurs ont déjà pu le lire. Le mercenaire tente tant bien que de mal de pousser le champion à prendre la fuite, devant la horde de journalistes. Mais Rok ne semble pas vouloir se défiler pour autant.



"SI VOUS VOULEZ VOUS BATTRE, RENDEZ-VOUS A MON ARENE DU LUNDI AU SAMEDI ENTRE 14H ET 3H DU MATIN !"

Je grogne, le tirant par le bras pour le forcer à bouger. Mais il est trop occuper à proférer des menaces et des élucubrations -qui ouvre son arène à 3h du matin, sérieusement ? Et surtout, qui va relever un défis d'arène à 3h du matin ?

Finalement, après qu'il se soit libéré de ma main, on peut enfin bouger. Ouf, je respire à nouveau. J'ai fait mon maximum pour éviter l'objectif de la caméra, mais rien ne peut me certifier que je m'en suis effectivement sorti sans être filmé. Et c'est vraiment quelque chose qu'un mercenaire souhaite éviter à tout prix, qu'on voit son visage sur tous les écrans télé de la région. Nous courrons donc dans les rues, je me sens à l'aise, dans mon éléments. Je jette un coup d'oeil à l'autre. Il arrive à me suivre, pas mal. Lui aussi doit s'entrainer au quotidien, j'en déduis. Un frisson parcourt alors mon échine. J'ai le sentiment que quelque chose m'épie, sur ma gauche. Alors que je fais une brève halte, je regarde à ma gauche. Rien, juste des murs de terre, et des ombres. Pourtant, j'ai vraiment l'impression d'entendre un rire, lugubre, qui provient de cette direction. Je fronce les sourcils. C'est pas le moment de délirer, Oblaide n'est-elle pas connue pour être "un mirage dans le désert" ? Je me remets en marche, je n'oublie pas cette sensation de présence, mais je la garde dans un coin reculé de ma tête. L'important pour l'instant est de fuir.

Après quelques minutes, l'autre décide enfin de s'arrêter. Ma poitrine monte et descend à un rythme effréné. Je pousse un grand soupir de soulagement, bien heureux que ma serviette était toujours accrochée à mes épaules, je peux la passer sur mon visage et sur mes muscles transpirants.

"He bah, merci. Tu m'as fait faire mon sport pour la matinée. On s'ennuie pas, avec toi."

Je lui jette un coup d'oeil. Il semble sur ses gardes, jette des coups d'oeil furtifs à droite et à gauche. Il a peur ? De nos poursuivants ? D'autre chose ? Pour importe ce qu'il cherche, il lance sans plus de cérémonie :

"T'es qui, d'ailleurs ? Tu, m'as l'air net mais seulement à moitié ? De toute façon, j'ai un mauvais flair. Tu sais toujours pas qui je suis ou t'as réussi à retenir mon nom de la part du Vostourno au crane semi-rasé ?"

Je manque de m'étrangler de rire. Sa façon de s'exprimer est comique -est-ce pour ce donner un style ? Et ce qui me fait aussi rire, c'est le décalage de la situation. On vient à peine de s'échapper, et il attend de moi que je sache qui il est ? Tous les habitants de Maïlys sont aussi prompts ? Je souris :


"Je peux te retourner le compliment. Un gars qui crise et qui s'énerve seul, en pleine rue comme ça, c'est très suspect aussi. Enfin, ça inspire pas la confiance, quoi, tu vois l'idée. Mais je pense avoir compris qui tu étais. Rok Tesla, le tristement célèbre."

Je m'adosse à un mur, une jambe repliée, les mains calées derrière ma tête.

"Si ça peut te rassurer, je n'ai aucun apriori sur toi. J'ai débarqué il y a quelques semaines à peine sur cette île, j'ai encore beaucoup à apprendre sur l'actualité. Et puis, même si tu as commis soit disant une erreur, je m'en fiche un peu. On fait tous des boulettes, l'important c'est de s'améliorer."

Je souris, dévoilant toutes mes dents. Un nouveau frisson me parcourt l'échine. Je me redresse d'un coup de mon mur, regardant derrière moi. A nouveau, rien. Ou peut être que si. Les murs de cette ruelle sont assez haut, difficile à dire ce qui se cache dans l'ombre qu'ils projettent. Je murmure, pour moi-même, mais peut être que Rok pourra m'entendre :


"Qu'est-ce que c'est ? On me suit ou bien..."

_________________



Équipe ::
 


Rev Vanitas -Main theme~
Shrugs
If you wanna dance tonight

Rev écrit en : color=#00cc66
Revenir en haut Aller en bas
Rok Tesla
Héritier de l'Avenir - Champion Combat
Rok Tesla

Messages : 124
Date d'inscription : 06/05/2017
Age : 21
Localisation : Oblaide, QG du STERN

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3]   Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] EmptySam 10 Aoû - 1:00

"Je peux te retourner le compliment. Un gars qui crise et qui s'énerve seul, en pleine rue comme ça, c'est très suspect aussi. Enfin, ça inspire pas la confiance, quoi, tu vois l'idée. Mais je pense avoir compris qui tu étais. Rok Tesla, le tristement célèbre. Si ça peut te rassurer, je n'ai aucun apriori sur toi. J'ai débarqué il y a quelques semaines à peine sur cette île, j'ai encore beaucoup à apprendre sur l'actualité. Et puis, même si tu as commis soit disant une erreur, je m'en fiche un peu. On fait tous des boulettes, l'important c'est de s'améliorer."

"J'ai rien à ajouter. C'est le stress tout ça. J'suis sûr que ça arriverait à n'importe qui. N'importe qui ayant un minimum de pression sur ses épaules et des attentes... Assez lourdes également." j'arrête de causer deux minutes, reprenant complètement mon souffle. C'est pas vraiment cette course qui était si... violente en dépense d'énergie, non, j'allais plutôt bien encore, mais sur le moment je m'attendais pas à piquer un sprint avec ce type. Enfin, c'est une bonne chose de se maintenir en forme physiquement je pense. Je suis champion combat après tout, je devrais être celui qui encourage le plus les activités sportives, donc ouais, bien joué à ce mec, au moins c'était fun et vivifiant. Et le voilà en train de sourire, montrant ses magnifiques dents, great, just great.

"Ouais. Rok Tesla, l'un des deux champions de cette ville, même si mon collègue Méliodas m'a tout l'air nettement moins connu... Faut dire qu'il a pas du encore avoir l'occasion de gaffer. Sauf peut-être avec ce Némésis là, Walter ? Bref. Tant mieux si t'as aucun apriori, dans tous les cas... Bienvenue à Oblaide et, plus généralement, bienvenue à Maïlys."

Je passais volontairement la partie sur les erreurs, il n'avait pas à savoir, il pourrait trouver par lui-même de toute manière s'il désirait tant en apprendre plus sur moi. Là, ce qui importait, c'était la suite. Je continuais d'observer à droite et à gauche rapidement, juste le temps de vérifier si les médias avaient décidés de continuer la poursuite, ces maudits rapaces. Apparemment, non. Tant mieux, je soupire de soulagement, j'ai vraiment pas besoin de ces abrutis ces derniers temps, le travail à l'arène est déjà assez compliqué ainsi, on croirait pas, comme ça, mais c'est une sacrée tâche administrative ! Au début, ils la jouent fine en plus, ils montrent que les beaux côtés, mais après un peu de temps, voilà que tu te retrouves avec une moitié de ville sur les bras, les affaires du moment pour aider la Police et des requêtes des habitants et tu dois répondre à la majorité. Evidemment, ça me nique mon rythme ce qui fait que je ne dors même pas 6h par nuits. Enfin, si on peut appeler ça des nuits. J'essaye de rattraper mes heures de sommeil le dimanche mais c'est pas pratique. Je pense même pas à ces champions qui sont seuls dans leur ville, pauvre Nyssa, elle ne doit pas dormir beaucoup. Du coup, ouais. Dormir de 3h30 du matin à 9h, c'est nul, c'est pas cool, je recommande ça à personne. Et le pire c'est que je peux même pas gérer toute mes tâches en 5h, du coup je prends sur le temps où mon arène est ouverte, une chance que peu de personnes ne tente le défi depuis quelques jours.

Le mec que je viens de rencontrer agit bizarrement cependant. On dirait très clairement qu'il a l'esprit ailleurs. Peut-être qu'il n'a pas confiance ? Les murs de cette ruelle sont hauts et il ne semble pas bien connaître cette ville. En plus de cela, il murmure des choses. Malheureusement, je n'ai pas entendu. Tant pis, ce n'était peut-être pas important. En revanche, je remarque que je ne connais toujours pas son nom, essayant d'attirer son attention avec un raclement de gorge, je m'élance alors, souriant à mon tour et observant avec un regard intrigué cet homme. Il est assez grand, comparé à moi en tout cas et m'a l'air plutôt musclé. Peut-être que c'est également un membre de la ligue mais nouveau venu ? Ou bien est-ce un Némésis ? Il peut aussi possiblement ne pas avoir pris parti...

"Tu m'as pas répondu tout à l'heure. Qui es-tu, quel est ton nom ?"

...

Y'a quelque chose d'autre dans cette ruelle, un Chacripan ? C'est probable, ou bien un autre Pokémon aux allures félines ? A moins que ce ne soit un Spectre... Ou un type Sol. Peut-être que c'est un malfrat ou l'un de ses parasites d'Arthéna, soit, je compte me préparer face à ce truc. Paf, je fais sortir mon partenaire, Tûgheys, mon Baggaïd. C'est mon Pokémon le plus à même de mater la racaille du coin si elle vient à se montrer. Ou alors à mater le premier Pokémon venu qui a l'air un peu trop agressif à mon goût. En sortant, il lance un regard mauvais à mon partenaire de l'instant, avant de regarder autour de lui, il ressent également quelque chose ? Il finit par croiser les bras en fermant les yeux, avant de pointer d'un de ses doigts ce qu'on ne peut voir à cause de l'ombre dans cette ruelle. Un Pokémon Spectre donc ? Je n'entends aucun bruit, ça pourrait bien être leur genre, les félins et les types Sol ne sont pas réputés pour leur discrétion. J'envoie une seconde ball, cette fois-ci en sort mon Simiabraz, il va éclairer ce coin.

"Huh... Intéressant. C'est ton tour du coup, Vôshpaln. Révèle la chose qui se cache dans cette direction."

Et je lui montre le fond obombré. Il sait quoi faire dans cette situation. Il charge alors une petite Flammèche et la projette. Le mal est donc exposé, mis à la lumière du jour si j'ose dire. C'est donc cette chose qui se cache dans les ténèbres d'Oblaide. Un Noctunoir. Je me triture l'esprit, que dois-je faire de lui ? Il n'a pas l'air si agressif pour le moment. J'me contente donc de le regarder le temps que la légère flamme s'estompe. Peut-être que mon partenaire saura quoi en faire ? Je détourne donc mon regard, observant le type à mes côtés. Voyons comment il réagit face à ce fauteur de trouble. Ah, et puis, pour bien appuyer qu'il est tout à lui, je lui fait une sorte de révérence, désignant le Pokémon Spectre avec mon bras. Après tout, techniquement...

C'est lui qui l'avait trouvé. Ou alors c'était l'autre qui l'avait cherché ?
Revenir en haut Aller en bas
Rev Vanitas
Fondu du Duo
Rev Vanitas

Messages : 92
Date d'inscription : 19/10/2018

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3]   Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] EmptyDim 18 Aoû - 10:34

J'ai rien à ajouter. C'est le stress tout ça. J'suis sûr que ça arriverait à n'importe qui. N'importe qui ayant un minimum de pression sur ses épaules et des attentes... Assez lourdes également."

Je hoche la tête, un regard compatissant sur le visage. J'ai depuis longtemps appris à faire semblant d'éprouver toute la sympathie du monde pour mon interlocuteur, sans qu'on parvienne à dissimuler le subterfuge. Je pense même un moment à poser une main réconfortante sur l'épaule du jeune homme. Je ne suis pas non plus un robot dénué de sentiments, j'éprouve sincèrement un peu de peine pour sa situation. Mais je me retiens. Je ne sais pas comment il réagirait, et ce n'est pas le moment de me mettre le champion d'Oblaide à dos, dans une ruelle sans témoins. Je le laisse reprendre son souffle, ne pipant que deux mots :

"Je comprends."

La phrase est remplie de mystère pour celui qui l'entend, et alors c'est à lui de déterminer si son compagnon dit simplement ça comme ça, ou s'il a véritablement vécu pareille situation. Pour le reste, je n'écoute que d'une oreille distraite. Je ne suis pas rassuré, depuis que j'ai senti cette présence dans la ruelle. Heureusement, mon camarade du moment trouve le moyen d'attirer à nouveau mon intention, avec la chose la plus précieuse au monde : des informations. L'autre champion en fonction à Oblaide s'appelait Méliodas. Cela mérite que je fasse mes petites recherches, qui sait, peut être qu'il y a de l'argent à se faire de ce côté là.

"Merci", c'est tout ce que je réponds à son "bienvenue", trop occupé à scruter la ruelle.

D'un coup d'oeil vers lui, je peux bien vite voir qu'il a senti que j'avais la tête ailleurs, le regard plongé dans l'abysse de la ruelle. Il rompt finalement le silence :

""Tu m'as pas répondu tout à l'heure. Qui es-tu, quel est ton nom ?"

Toujours sans rien dire, je le regarde cette fois dans les yeux. D'ordinaire, je n'ai rien contre le fait de révéler mon nom, lorsque l'employer insiste vraiment et que mon pseudonyme de Mist ne suffit pas. Donner mon nom à un Champion... C'est à double tranchant. Au mieux, il est comme tout le monde, et sa merde sent mauvais, et il a besoin d'un mercenaire pour garder les mains propres. Au pire, c'est un défenseur de la justice du dimanche, qui n'hésitera pas à me coffrer s'il savait que... j'agissais parfois aux limites de la loi, voire en la contournant tout bonnement. Mieux vaut ne rien dire du tout.

Je reste encore dans un mutisme théâtral, ménageant l'effet de l'annonce de mon prénom, afin de rendre la chose plus crédible.

"Mathias. Mathias Solomon."

Puis, nous nous taisons. La fatigue due à la course ? Le malaise de la tournure des événements ? Parce qu'on a juste rien à se dire ? Choisissez, moi j'ai la flemme. Finalement, l'autre se décide à bouger avant moi. Je tourne légèrement la tête vers lui alors qu'il s'avance un peu dans la ruelle. Un flash blanc de Poké Ball révèle le Pokémon que je sais être Baggaïd. Le lézard me jette un regard mauvais. J'ai envie de pouffer. Le Pokémon par excellence des caïds et des petites frappes qui flaire un criminel, aux côtés de son dresseur Champion d'arène. Le reptile hoche la tête, comme s'il avait senti un truc. Moi aussi, j'ai pris du temps pour réfléchir à toutes ces sensations. C'est pourquoi, je lance :

"Il a capté un truc ? C'est un pokémon spectre, pas vrai ? Je n'y ai pas pensé tout de suite, parce qu'on est en pleine journée, mais tout concorde."

Rok jette une seconde Poké Ball. Un Simiabraz. Please, quel kikoo noob se balade avec des starters, en forme évoluée finale. On marche sur la tête, niveau bon goût, je vous jure. Mais pour la bonne entente du groupe, je vais m'abstenir de tout commentaire.

"Huh... Intéressant. C'est ton tour du coup, Vôshpaln. Révèle la chose qui se cache dans cette direction."

Et voilà notre primate qui nous éclaire la ruelle. Le Simiabraz, pas Rok Tesla. Avouez que vous y avez pensé, coquins. Grâce à notre chandelle improvisée, nous pouvons très clairement voir la forme d'embonpoint, la grande figure enveloppée d'un fantôme, un fantôme qui rit. Mais il rit... Avec son ventre ? C'est un spectacle à la fois flippant et fascinant. La silhouette se détache du mur, l'énorme bouche sur son ventre s'ouvre et se ferme à un rythme irrégulier, dément, alors qu'un son à peine humain, un rire grotesque, s'échappe... S'échappe purement et simplement du fantôme. Le Noctunoir flotte jusqu'à notre niveau. Je suis... à la fois sortie de ma léthargie, mais en même temps hypnotisé par ce spectacle hors du commun. Il s'arrête, pile devant moi, la bouche grande ouverte.

...Fascinant. On raconte que les Noctunoir abritent un trou noir dans leur ventre. Je peux moi-même le vérifier, puisque l'objet céleste, bien que petit, se trouve à quelques mètres de mon visage.

"Y a un truc qui te fait rire, mon pote ? On t'amuse, peut être ?"

L'entité revenante ne répond pas -normal, me direz-vous. Mais je peux voir son unique oeil rouge et démesuré posé sur moi, et j'y vois très clairement de l'amusement. Qu'est-ce qui peut le faire se marrer, comme ça ? Je regarde un peu mieux le mur d'où il a émergé, à la lueur du Simiabraz. Je plisse les yeux en remarquant qu'un truc cloche. Le mur a perdu plusieurs briques. Certes, les bâtiments sont vieux et commencent à s'effriter à certains endroits, mais là c'est beaucoup trop net. Comment des groupes de briques auraient pu se faire la malle, à une telle hauteur ? Et sans laisser de traces. C'est comme ci... Ils avaient juste cessé d'exister. Un pokémon trou noir... Se pourrait-il que ? Je dois teste ma théorie.

Je ramasse un caillou sur le sol, et je le présente au spectre, attendant une réaction. On dirait qu'il jubile à la vue de la pierre, impatient. Je l'approche un peu plus... Un peu plus... Avant d'esquisser un mouvement de la main, pour la projeter dans le tour, écartant mon bras. Pas question que je devienne manchot, le bras coupé par un trou noir ambulant. Le résultat est prodigieux. La pierre se désagrège en poussière, avalée par l'entité céleste, comme une chasse d'eau tirée. Mes yeux luisent. Je n'avais jamais espéré tomber un jour sur un tel pouvoir. Je cligne des yeux. Il ne faut qu'un clignement pour que mon émerveillement s'évanouisse et que je puisse me retourner pour faire face à Rok, une mine fausse pensive sur le visage.

"Mon cher Rok, si vous cherchiez, à tout hasard, un auteur pour actes de vandalisme contre les bâtiments de Oblaide, je crois que vous tenez votre coupable. Il semble que notre ami ici présent ait le pouvoir de détruire, et d'avaler des choses. Toutefois, il semble farceur et peu enclin à la destruction. Je ne pense pas qu'il soit dangereux, juste agaçant pour la populace. Je vous propose de vous débarrasser de ce problème, je prendrai grand soin de ce pokémon. Pas vrai, mon grand ? Je peux t'emmener dans un endroit où tu auras plein de trucs à broyer."

A nouveau, un "bruit", plus... chaleureux, cette fois. Et encore, c'est bien dire. Sans attendre plus longtemps, je lance une Poké Ball. Que le champion fusse d'accord ou non avec ma décision, je suis dans mon bon droit par la loi de Ligue à capturer un Pokémon sauvage quand bon me semble. Peut être qu'un jour, un des gros bonnets tout là-haut fera une loi qui y trouvera à redire, mais pour le moment, ce n'est pas le cas. Et Rok doit en être conscient, de part son statut de Champion. Un flash rouge, et les trois coups habituels de la Poké Ball m'annoncent que j'ai réussi mon coup. Alors, je ramasse la sphère sur le sol. Si je suis impassable, intérieurement je jubile. Rok n'avait... Oh non, comment pourrait-il seulement imaginer... Rok n'avait aucun moyen de savoir quel pouvoir formidable se trouvait à présent entre mes mains. Quel est le plus grand obstacle au crime parfait ? Les traces. Les preuves, les évidences, tout ce qu'on peut laisser derrière soit. Et là, maintenant, on me dit que j'ai un moyen d'effacer ces preuves, ces éléments gênants ? C'est Noël avant l'heure !

"Bon, ça c'est réglé. Hé bien, mon cher Rok, ce fut un moment exquis, mais je vais devoir vous quitter, je suis navré. Mais hey, tenez, voici ma carte. Disons que je suis un magicien. Et ma spécialité, c'est de faire disparaître les soucis des gens, comme ce Noctunoir. Qui sait, peut être qu'un jour, vous aimeriez voir tous vos soucis s'évaporer dans la brume."

Je lui tends une petite carte de visite, un papier glacé assez élégant. On peut y lire "Mist", ainsi que le numéro d'un vokit prépayé, intraçable, et même si tel était le cas, il était très facile de s'en débarrasser. Je retourne alors dans la rue, sans me retourner, en levant une main à l'attention du jeune homme qui reste derrière moi.

_________________



Équipe ::
 


Rev Vanitas -Main theme~
Shrugs
If you wanna dance tonight

Rev écrit en : color=#00cc66


Dernière édition par Rev Vanitas le Lun 26 Aoû - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rok Tesla
Héritier de l'Avenir - Champion Combat
Rok Tesla

Messages : 124
Date d'inscription : 06/05/2017
Age : 21
Localisation : Oblaide, QG du STERN

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3]   Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] EmptyMer 21 Aoû - 2:24

Hochement de tête ? Regard compatissant ? Il était donc sincère en disant qu'il comprenait ? C'est étrange, car il me semblait que j'avais bien spécifié "un minimum de pression sur ses épaules et des attentes assez lourdes également.". Il avait donc déjà éprouvé ce sentiment ? Celui d'être le plus jeune, le moins expérimenté, le plus détesté, controversé actuellement ? Être la risée des champions, être moqué par certains de ses collègues et être terminé par les médias et certains habitants ? Je ne sais pas s'il comprend réellement, en fait, je m'en fiche. J'espère juste qu'il pige que c'est vraiment un derniers recours pour relâcher la pression, cet hurlement de juron. Lui qui n'est pas un défenseur de la Ligue, du moins, pas à la même échelle que moi. Lui qui n'est peut-être même pas un allié. Alors qu'il vienne pas encore me dire ne serait-ce qu'une seule fois qu'il comprend un tant soit peu ce que j'éprouve sur le moment. Des fois il faut plus que des gestes et des paroles pour faire semblant de dire la vérité. Mais je le crois, peut-être que c'était simplement une maladresse dans ses paroles ? Je suis sans doutes trop dur avec lui, jouons la cool. Les rapaces ne sont plus là.

J'ai bien remarqué qu'il était pas trop captivé par ce que je disais tout à l'heure. Et ou il ne sait pas quoi dire avec son simple "merci", ou il n'écoute pas, ou il n'a pas envie de continuer à parler. Faisant fi de ces paroles tout en haussant les épaules, je connais son nom au moins. Mathias Solomon, hein ? C'est pas un nom d'origine Unyssienne ? Bah ! Peu importe. Il vient d'où mon nom à moi ? Je l'ai trouvé seul après tout, puis, mes parents ne sont plus là pour me révéler celui qui est sensé m'appartenir réellement. De toute façon, je compte rester avec "Rok", c'est ce prénom qui me définit, aucun autre.

Il pose ensuite une question concernant Tûgheys. S'il a sentit quelque chose ? Un Pokémon Spectre qui plus est ? Perspicace le jeune homme, effectivement ça avait tout l'air d'en être un. Très beau Noctunoir d'ailleurs, une sublime créature bien qu'un peu moqueuse. Il avait touché juste sur un point cela dit, mon "partenaire", oui, Baggaïd l'avait ressenti. Et peut-être fallait-il que je lui explique pourquoi ? J'veux dire, c'est dans mon job de champion techniquement et puis ça pourrait lui être utile. Toussotant pour pouvoir éclaircir ma voix, je prends alors un ton qu'emploierait un professeur devant ses élèves, sans aucun sarcasme ou aucune moquerie, uniquement de la sympathie.

"Les Pokémons Ténèbres, en tout cas, les miens, ont une faculté assez intéressante. Vois-tu, ils puisent leur énergie des idées noires, des forces obscures même pour certains. Hors, s'ils puisent leur énergie de là-dedans, alors ils n'ont aucun mal à localiser certains Pokémons ayant les mêmes capacités ou presque. D'autres type Ténèbres majoritairement, ceux qui font le meilleur usage et peuvent rechercher des adversaires grâce à ça mais aussi les Spectres et les Insectes, qui sollicitent également la peur ou des idées noires. C'est comme ça qu'il a pu repérer le Noctunoir, mais je ne pouvais évidemment pas savoir de quelle espèce il s'agissait."

Bien, ça devrait suffire comme explication, non ? C'est vraiment moins facile que ce que l'on pourrait penser, aaaah, si seulement nous avions un champion d'arène professeur parmi nous. Ce serait tout de même bien plus pratique... Le Spectre riait tiens. Normal pour un Pokémon de ce type, ils sont connus pour être moqueurs, farceurs et malicieux après tout. Des sons résonnent dans les ruelles, ils proviennent donc de lui ? Comme c'est amusant, je souris, faut croire que c'était juste une petite blague innocente, heureusement que mon Simiabraz ne l'a pas touché. Même si la Flammèche était faible, ça aurait entraîné son lot de problèmes et peut-être même qu'il aurait été agressif. Quoique... Avec son trou noir, il devrait pouvoir absorber les attaques, non ? Matière à réfléchir, mais des scientifiques doivent déjà se pencher sur le sujet. Et voilà que Mister s'amuse à tester sa capacité à être un trou noir avec des cailloux ! Le pire étant que ce monstre semble aimer ça, je soupire, regardant le mec tester des choses, il a le droit de faire ce qu'il veut après tout.

"Tant que tu viens pas te plaindre des possibles farces que ce Pokémon pourrait te faire avec ce genre de pouvoirs, ça me va. Prends le, il est tout à toi."

Dans une Poké Balle ? Sérieusement ? En plus il rentre du premier coup ? Tu parles d'un coup de bol, normalement ce genre de monstre n'est pas aussi simple à capturer, peut-être qu'il avait envie de rester avec lui d'un côté ? Meh, ce n'est pas mon problème, je passe volontairement la remarque sur les actes de vandalisme, de toute façon, la ville a besoin d'être un peu rénovée, je m'occuperai d'aider aux travaux de réparation, c'est aussi à ça que sert un champion de toute façon. Et puis ça va me faire sacrément de paperasses, disons que y'en aura moins si Mathias prend ce Pokémon avec lui, c'est déjà ça. Après, tout ceci pourrait devenir embêtant s'il se révélait être un sale type, mais bon, j'en prendrais encore une fois l'entière responsabilité, surtout que lui, contrairement à Angstorm, n'a pas l'air si horrible. Si jamais ça tourne mal de toute façon, je suis déjà au plus bas. Et Nelson l'aurait reconnu s'il était mauvais et populaire, c'est lui qui s'occupe du journal maintenant, c'est donc lui qui doit savoir !

Bref, tout était bien, mais voilà qu'il sort quelque chose qui me plaît pas, mais alors, pas du tout. Je ne suis pas énervé, là, je suis surtout dépité, blasé plutôt, le regardant, je prends une fois de plus la parole, non sans montrer mon agacement certain sans pour autant laisser passer mon côté impulsif.

"Non, raté, j'ai pas besoin de tout ça. J'ai totalement confiance en moi et, d'habitude, je me fiche de ce que les autres disent, mais un Champion n'a pas le droit de n'en avoir rien à faire. Je dois rester à l'écoute des habitants, oui, parfois, je craque sous la pression, mais franchement ça ne change rien. Pour rien au monde je n'oserais partir en vacances ou quitter mon poste trop longtemps alors que le danger et le mal sont omniprésents sur l'Île, non, sans blagues. Il se passe énormément de choses ici et je n'ai pas le temps de-..." je pousse un soupir, il veut que je le suive, c'est ça ? "Bon, je te suis. De toute façon, j'ai fermé l'arène quelques temps et mes Pokémons tout autant que mes forces de police patrouillent certaines zones. Mais faisons vite, s'il te plaît."

Et là, j'étais probablement pas prêt pour ce qui allait arriver, mais si besoin je pouvais fuir instantanément et réduire mes adversaires en bouillie avec mon équipe. Rien à craindre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] Empty
MessageSujet: Re: Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3]   Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi se salir les mains ? [Rev Vanitas - Capture - S3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: