Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez

 Egywandasatu [Nyssa & Ang]

AuteurMessage
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Angstorm
Spectre de la Zodiac
Angstorm

Messages : 180
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyLun 15 Juil - 18:13

« Absolument. Ce sont de petits farceurs aimant mettre des pièges de partout. Je suppose que vous êtes sur la bonne voie. Je ne vais donc pas tarder à vous rejoindre. »

Libéré de son Tourbi-Sable grâce à son acte radical, mon Alakazam flotta très légèrement au-dessus du sol afin de me rejoindre rapidement de façon à avoir de nouveaux ordres. Pendant ce temps, alors que je prenais le temps d’observer l’intérieur de la maison avant d’annoncer ma décision à la maîtresse des dragons, sans que rien ne se passe réellement, j’écoutais sa réponse concernant Abyss et les champions. Je ne pouvais qu’être satisfait de sa réponse : elle détaillait ce qu’elle pensait de ses collègues, et ne manquait pas de les juger… Comme il se devait.

Je la rejoignais sur son avis. Enfin, je n’avais encore pas réellement connu Yob, mais son acte à la Porte de Rodin en disait déjà long sur lui. S’il avait survécu à l’ouverture, je me ferais une joie d’aller lui rendre une petite visite lorsque tout cela serait terminé. Il méritait bien quelques félicitations de ma part. Quant à Rok, pour l’avoir rencontré à Oblaide, en présence de Nocturne par ailleurs, je pouvais confirmer qu’il était encore trop immature pour cela. A vouloir se taper la discussion, peut-être même d’essayer d’imiter les on-dit à propos de Nyssa – il suffisait de voir ce que Nelson Coconfort avait posé comme question à l’interview, il s’était brûlé les ailes et avait perdu toute sa crédibilité à mes côtés. En vrai, quant à Gorz, je n’avais fais que rapporter des bruits de couloir. Trop récent, je ne le connaissais pas vraiment. Mais il était facile d’exagérer des points à propos de ce qu’on pouvait dire. Nyssa, elle, était bien plus en mesure de le connaître car étant un de ses collègues. Quant à elle et Violeta, je ne pouvais qu’acquiescer. Méliodas, il avait eu au moins le cran de tenter quelque chose face à Abyss.


« C’est intéressant. Abyss n’est pas une organisation qui suscite mon intérêt en soit, pour tout vous dire. Néanmoins, je serais curieux de voir sa crédibilité et quel artifice cette nouvelle team, si on peut les appeler ainsi, nous sortira. Si Maïlys se sort de la folie des ombres, alors j’ai bel et bien l’impression qu’ils ne laisseront de répit à l’île le temps de se remettre de ses blessures. Cela dit, je pense que nous pourrons ainsi tester et vérifier ce que les habitants pensent d’eux, de la ligue, et de ce qu’ils devraient faire… Je préfère vous prévenir de suite : je n’en manquerais pas une miette. »

C’était une façon pour moi de « teaser » mes projets futurs. J’avais des idées en tête, et il était fort à parier qu’un homme, bien qu’en minorité face à deux instances, pourrait bien faire parler de lui à nouveau. Je ne comptais pas, pour l’instant, rejoindre Abyss, à moins qu’ils aient une offre exceptionnelle qu’ils me démontreraient. C’était amusant, lors de la Zodiac j’étais de mèche avec eux, puis j’ai fais face à l’Aurore, la Boréale et Deoxys, je suis ensuite devenu Commandant Némésis, et enfin je comptais à nouveau prendre une indépendance par rapport aux organisations. A croire que j’alternais selon les épisodes.

Mon Alakazam m’avait enfin rejoint. Il était temps de lui donner de nouvelles instructions. Quitte à optimiser notre temps et d’éviter que mon Jungko se retrouve face à un empoisonneur… Je sortais alors de la bâtisse, où nous nous regroupions.


« Ah, Kedavra. Tu vas te charger de l’occupant toxique de cette maison. Je vais rejoindre Nyssa mais nous n’avons pas de temps à perdre. Tapis volant et voyage rapide, si tu vois ce que je veux dire. Oh et n’hésite pas à te débarrasser de notre intrus de la même façon que ton précédant assaillant. »

Prenant mon tapis, mon psychiste commença à le faire léviter. Je pouvais m’asseoir dessus et jouer le fakir. Une telle méthode de vol permettait de gagner un précieux temps face à une marche jusqu’à la maison du nord. D’un geste de sa main, mon Pokémon m’envoya vers la destination en un rien de temps, moi-même m’amusant de la situation et de la remarque première que Nyssa m’avait faite suite à mon imitation. Pendant ce vol, je continuais de parler à mon alliée du moment pour continuer la discussion. Ephéméris quant à lui avançait à mes côtés, se déplaçant aussi rapidement grâce à sa vitesse naturelle plus que suffisante.

« Vous disiez avoir des doutes quant à un appareil remplit de civils, je peux le comprendre : je n’ai pas les compétences pour l’aviation. Cependant, je suis sûr qu’on se plairait avec mon propre véhicule de transport aérien. Il y a après tout un côté exotique qui s’en dégage. »

Elle se douterait évidemment de quoi je parlais étant donné que l’oreillette lui aurait certainement permis de capter ce que j’évoquais, c’est-à-dire l’idée de tapis volant et voyage rapide. Une fois arrivée à destination, je remis les pieds à terre, accrochant de nouveau mon tapis dans mon dos. J’entrais alors dans la demeure, faisant bien attention aux Picots disposés.

« Me voilà. C’est donc une maison à plusieurs étages ici ? Plus grande que celle où j’ai été. Et plus grande que celle que Kedavra est allée, apparemment. Je ne sais pas si vous avez déjà fouillé le rez-de-chaussée, mais en tout cas c’est la panique par là. Je serais bien curieux d’aller à l’étage. A moins que vous ne préfériez y aller ? »

Je n’avais pas fais gaffe au chemin menant à la cave, encore. Ma curiosité s’était concentrée sur la petite musique qui s’en dégageait. Mais si elle préférait aller à l’étage, il n’y avait nul doute qu’elle m’indiquerait la porte qui y menait. Une porte lourdement fermée qui aurait été ouverte à coup d’Exploforce, dans ce cas.

De son côté, mon Alakazam, ayant fini de faire léviter mon tapis, et par conséquent moi-même, avait pris en compte ce que je lui avais dit. Au diable à qui appartenait cette maison, ou toutes valeurs éthiques. J’étais libre de faire ce que je désirais, et cette situation le permettait encore plus. Elle n’était pas grande et donc pouvait facilement en subir le même sort que la précédente.

Un nouveau Choc Psy, en bonne et dû forme, sur les fondations de celles-ci. Un second effondrement ne saurait tarder.


HRP:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Nyssa Germanni
La Flamme de Glace / Princesse-Présidente de PA
La Flamme de Glace / Princesse-Présidente de PA
Nyssa Germanni

Messages : 167
Date d'inscription : 02/04/2016

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyMer 17 Juil - 2:00

Bien entendu que l’invisible opposant du méga-dragon avait les pouvoirs d’user d’un abri de dernière seconde. Et bien évidement qu’il allait en user à cet instant précis, pourquoi s’en serait-il privé après tout ? C’était un peu comme si le masque macabre du petit spectre avait en fait été depuis le début une représentation du visage de Lyn, si vous voyez ce que je veux dire. Enfin, peu satisfait de voir la destruction qu’il avait causé en faisant uniquement monter la température des lieux, c’était à croire que les maisons de la zone étaient entièrement constituées de chaume ou de papier mâché, Thérion regarda autour de lui à la recherche de son adversaire. Il était conscient de sa présence et surtout, de l’entrave qui venait de bloquer l’une de ses attaques phares. Cependant, cette situation était gênante mais pas critique. Blessé dans son honneur, le monstre noir avait le choix entre tenter d’atteindre son adversaire une bonne fois pour toute ou bien rejoindre sa propriétaire dans la maison du nord. Remarquant le ballet qui prenait place au loin entre le tapis et son pokémon qui rejoignaient la championne, il jugea que son aide ne serait pas nécessaire dans l’immédiat et balaya les débris de l’habitation d’un vent mauvais. Maintenant persuadé d’affronter un spectre, en effet qui d’autre aurait pu se cacher dans l’ombre et poser une entrave sinon un revenant, cette attaque lui semblait la plus adaptée à sa situation particulière. Qui plus était, s’il n’avait qu’à souffrir d’une entrave pour le moment, il s’en sortait bien.

De mon coté, inconsciente de tous ces détails et ce même si j’avais entendu au loin le bruit de maisons qui s’effondrent, j’écoutais les déclarations que le commandant avait à faire concernant Abyss. Quoi que l’Abysse sonnait mieux à mon goût, preuve encore que ses créateurs n’avaient pas cherché bien loin avant de se présenter à la télévision. Il était au moins rassurant de savoir que pour le moment, l’organisation ne tentait pas spécialement le malfaiteur ce qui au moins était une nouvelle preuve de bon sens de sa part. Son analyse me semblait bonne qui plus était, laisser le temps à l’île de se relever, si tant était qu’elle se relève, leur permettrai de pointer les hauts et les bas dont ils pourraient accuser la ligue. Cela leur permettrait aussi de gagner en financements et en matériaux pour se lancer. Un plan assez plausible pour être inquiétant.

J’entendais aussi sa volonté de me rejoindre et ce, en tapis volant. J’avais pu entendre parler du fait que ce commandant apprécie ce moyen de locomotion mais je ne l’avais jamais vu à l’action et je devais avouer que regarder par la fenêtre pour voir un tapis volant passer avait quelque chose de cocasse. J’étais toujours perchée sur mon propre pokémon alors que je lui répondais rapidement.


- Exotique, je n’aurais pas dit mieux. De toute manière, la voie des airs est toujours la meilleure pour voyager, quel que soit le moyen utilisé pour se faire.

Et je le pensais vraiment, que ce soit par les prouesses qu’accomplissait Némésis ou par l’allure douce et constante qu’adoptait Apophis lorsqu’il usait de ses propres dons, je ne me sentais rarement aussi bien que dans les airs. Toujours était il que j’explorais la zone avec mon draco. Sa perle principale brillant d’un léger éclat renvoyait sur les murs des formes translucides, fantômes des meubles et des biens disséminés un peu partout. Cette maison n’avait sans doute pas été vidée depuis longtemps mais quelque chose me paraissait bizarre. N’était elle pas sensée être uniquement habitée par un trousselin certes puissant mais surtout farceur ? Les chaises étaient renversées, les objets du quotidiens abandonnés à la hâte… Une fée n’aurait pas pu faire tant d’effet à toute une famille, même s’ils avaient tous été dracologues.

Posant méticuleusement pied à terre, je prenais garde à ne pas me percer la plante avec un picot mal placé et m’avançais vers les étagères les plus proches. Il y avait toutes sortes de choses ressemblant à des bibelots mais deux objets attirèrent particulièrement mon attention : les clefs et le téléphone. Qui à l’heure actuelle fuirait sans son téléphone ? Et les clefs, à quoi correspondaient-elles ? Etait-ce un double de la maison ? Des clefs de voiture ? Je n’en savais rien mais dans le doute, je glissais les deux objets dans ma poche en attendant d’avoir la certitude des raisons de leur présence. Mon camarade de fortune arriva bientôt, m’invitant à me percher de nouveau sur mon dragon afin de venir à sa rencontre. Entendant l’enfantine mélodie, je considérais la porte avec méfiance.


- Je viens de terminer la fouille du rez-de-chaussée mais je n’y ai rien trouvé de très utile pour le moment. J’ai quelques suspicions quant à un trousseau de clef et un téléphone mais rien de plus. Par contre, je n’aime vraiment pas la tournure que prennent les événements… Cette boite à musique ne me dit rien qui vaille, aussi j’aimerai tenter mes clefs sur la porte de la cave. D’un coté je me dis que vous laisser seul à tout l’air d’un nouveau piège, mais de l’autre je me dis que l’inverse serait tout aussi possible si notre adversaire comptait un minimum sur la paranoïa chronique que ce genre d’environnement suscite. Je pense que je vais tenter d’ouvrir la porte de la cave avec l’une de ces clefs, si elle devait rester fermée, je vous rejoins immédiatement.  

De toute façon il nous restait le contact radio. Mon pokémon acquiesça d’un signe de tête silencieux et descendit les marches qui menaient à la pièce verrouillée. Bientôt nous serions fixés au moins et ça, c’était au moins une première prise.

_________________

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 349sMCM

Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Onyinyosoyacysgod

Onyinyosoyacysgod

Messages : 64
Date d'inscription : 01/07/2019

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyMer 17 Juil - 15:14

La maison empoisonnée ne semblait pas plus que ça être un danger, hormis les gaz toxiques qui en sortaient. Et même lorsque l'humain la quitta, rien ne se produisit. Néanmoins, lorsque l'Alakazam tenta de la détruire comme la précédente, le pokémon cloîtré dedans réagit en voyant les morceaux de murs et de plafond brisés : il lança une Destruction. Une large détonation qu'il s'était préparé à utiliser et qui allait maintenant servir à infliger des dégâts au psychiste. Les fragments de murs lui revinrent donc dans la figure et nul doute que ça ferait mal. Mais la mine volante était K.O et ne restait plus que des débris et un nuage de fumée nauséabonde.

Du côté de la maison qui brûlait à présent, le petit taquin au lolabri décida qu'il était temps d'arrêter de gagner du temps. A vrai dire, il n'était pas très puissant et pouvait faire bien peu de choses contre ce dragon. Mais il s'essaya quand même à lui lancer une Malédiction avant de repartir dans l'ombre. Malheureusement, le dragon et son vent mauvais étaient trop véloces et il ne put pas mettre son dernier coup à bien. Maintenant il comptait sur le reste de ses compagnons...

Ang avait finalement rejoint Nyssa et, comme celle-ci décidait de descendre, il monta. La musique semblait simplement venir d'une chambre d'enfant. Il y avait également la chambre des parents à proximité mais rien ne semblait vraiment intéressant par là. En entrant dans la chambre, aucun piège, pas de pics ensanglantés... Juste la boite à musique et une poupée qui semblait soudainement s'animer et Rire Enormément. De quoi faire peur aux faibles esprits et se moquer un peu du commandant. Car oui, hormis une boîte à jouets sans intérêts autre que de trouver un service à thé en plastique et des livres d'enfant. Et une tirelire qui ne faisait pas un bruit de pièces.

Du côté de la championne, la descende se passait bien et au sol elle put voir des picots, certes... Mais également une grande quantité de clés disséminées. Peut-être que la bonne clé était parmi celle-là ? Certainement pas le badge d'accès. Ou cette carte. Mais toutes ces clés de tous horizons étaient peut-être bonnes... Quand finalement la femme parvint à ouvrir cette première porte elle eut le plaisir de voir une cave assez banale et au loin une porte qui semblait bien plus renforcée que la précédente. Et pour cause : il s'agissait d'une porte menant à un petit abri contre une guerre potentielle à venir. Et l'ouverture se faisait à partir d'un code. Voilà quelqu'un qui était au courant que Maïlys pouvait être dangereuse !
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Spectre de la Zodiac
Angstorm

Messages : 180
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyMer 17 Juil - 16:14

« Le Pokémon toxique est neutralisé. Il s’est lui-même achevé d’une Destruction, non sans me blesser. Par réflexe, une protection avec un Bouclier, mais pas suffisant. Trop tard, surtout. Il semble que le Pokémon s'y était préparé. Je profiterai du Champ Herbu et me soignerais plus tard. Le Verrou Enchanté ne semble quant à lui pas bouger d’un pouce. Le Dracaufeu m’a rejoint. Après une Canicule, entravée néanmoins, et un Vent Mauvais, il semble s’être débarrassé d’un spectre. Nous partons vous rejoindre. »

Telles étaient les paroles de Kedavra faisant son rapport. Blessé par une Destruction qui avait envoyé des débris de la maison sur lui, ça devait être assez violent. Pas de quoi mettre KO mon Pokémon cependant. Ignorant les dégâts causés par la tempête de sable, il bénéficiait du Champ Herbu qui le soignait petit à petit, conservant alors son Soin. Son analyse du verrou était cependant curieuse. C’est là que je remarquais que quelque chose ne tournais vraiment pas rond avec. Normalement, elle s’affaissée, même si le Trousselin s’amuserait à le remettre. Je pensais qu’il en abuserait de manière à nous bloquer mais s’épuiserait à force, mais visiblement c’était plus fourbe que cela. Était-il un Pokémon non pas d’ombre ?

Arrivé à l’étage, je me laissais guider par la musique, restant tout de même sur mes gardes en cas d’un quelconque piège. Cet endroit voulait se jouer façon maison hantée en tout cas, on n’était pas à l’abri d’un spectre ou d’une ombre surgissant de nulle part. Rentrant dans une chambre d’enfant, je fus accueilli par une poupée qui se mit à rire machinalement. C’était surprenant, mais je me mis à rire à mon tour en voyant une telle chose.


« Visiblement, rien à signaler de mon côté, » annonçais-je à Nyssa via l’oreillette. « Cependant, l’endroit est suspect. Une boîte à musique qui s’active seule et une poupée qui se met à rire pile quand je rentre… Je doute que tout cela se produise seul. A moins que le Trousselin soit capable de réaliser des tours de magie pareils, je ne serais pas étonné que quelque chose d’autre s’y cache. Je vais rester là chercher un peu. »

Pour cette raison, je me mis à fouiller un peu plus le coin, à l’aide d’Ephéméris. Non cette fois-ci je ne mettais pas en tête de tout détruire étant donné que la maison était plus grande et disposait d’une cave, comme l’avait faite remarquer la championne. Elle qui était en-dessous d’ailleurs, je ne pouvais me permettre de l’ensevelir.

« Oh. Nous devrions vérifier si cette maison ne comporte pas des ustensiles pour se faire un thé. J’ai trouvé un service à thé… En plastique, cependant. Ça peut toujours dépanner en attendant. »

Je prenais quand même le soin de regarder s’il n’y avait pas quelconque détail caché quelque part. Fouiller la boîte à jouets, observer si la poupée possédait un mécanisme, regarder plus en détail la boîte à musique… Oh et cette tirelire, qui semblait vide. Même pas une pièce à piquer ? Je regardais à l’intérieur voir autre chose ne s’y cachait pas. A moins qu’un spectre me saute dessus.

Les deux autres Pokémons finirent par arriver dans la maison pendant notre fouille. Après avoir regardé à leur tour le rez-de-chaussée afin de nous retrouver, ils remarquèrent le bruit qu’on faisait à l’étage ou à la cave, et donc déterminèrent qui se trouver où. Kedavra me rejoignit alors. Je lui détaillais donc ce que nous faisions ici, et se décida de se mettre lui-même à chercher si quelque chose ne se cachait pas par ici, lui se dirigeant dans la chambre des parents.


HRP:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Nyssa Germanni
La Flamme de Glace / Princesse-Présidente de PA
La Flamme de Glace / Princesse-Présidente de PA
Nyssa Germanni

Messages : 167
Date d'inscription : 02/04/2016

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 23:53


Nous étions en train de descendre les quelques marches qui nous séparaient de la cave avec Apophis lorsque la voix du psychiste de mon cher compagnon de fortune raisonna une nouvelle fois dans mon esprit. Apparement, les recherches constructives de leur coté avaient été infructueuses cependant, aucun des pokémons qui s’étaient réfugiés dans les maisons Sud, Est et Ouest ne leur avaient résisté. C’était au moins ça de pris. Alors que j’arrivais devant le palier de la porte verrouillée, je remarquais en levant les yeux au plafond qu’il était aisé d’entendre les bruits de pas du commandant et de son pokémon au dessus de nos têtes. Les murs de ces maisons étaient décidément bien fins et bien mal isolés. Alors qu’un rire automatisé et quelque peu inquiétant sorti de son contexte raisonnait dans mon oreillette, je réprimais un sursaut avant de poser la question dans mon oreillette.

- Angstorm ? J’entend des bruits bizarres de votre coté, tout se passe comme vous voulez ?

C’était apparement le cas vu sa réponse, à ceci près que son avis semblait se ranger finalement au mien. Cette maison était étrange et ce qui s’y trouvait l’était tout autant. Dans le cadre d’un jeu, tout cela aurait sans doute été d’un ludique poignant mais ici, si nous étions en train de jouer, c’était avec nos vies et avec celles de tous les habitants de l’île. Je secouais la tête à sa dernière remarque en signe de négation, bien que consciente qu’il n’en saurait rien. Un trousselin si puissant soit-il n’aurait pas pu activer autant d’objets à distance, c’était impossible. Quoi que, maintenir un verrou enchanté si longtemps était impossible de aussi, tout bien réfléchi nous n’étions plus à un détail près.

Posant le pied à terre, concentrée sur mon objectif, je me figeais en entendant un crissement de métal sur la pierre et baissais les yeux. Devant moi, des dizaines et des dizaines de clefs s’étalaient autour des picots et devant la serrure bien entendue verrouillée. Une pensée terrifiante me traversa l’esprit, et si la clef de la porte se trouvait en fait parmi celle éparpillées au sol ? Il faudrait des heures pour toutes les essayer, un temps précieux dont nous ne disposions pas. La brillance de la perle supérieure d’Apophis continuait de perdre en intensité, signe que la rune protect ne resterait pas en place encore bien longtemps. Déglutissant, je me baissais pour regarder certains des objets de métal éparpillés au sol. Il y en avait pour tous les goûts et toutes les serrures possibles… C’était là la preuve qu’un Trousselin était effectivement passé par là, si ce n’était pas un troupeau entier qui l’avait fait. Replongeant la main dans ma poche, j’entendis le trousseau que je venais juste de ramasser. En y pensant bien, la serrure n’avait pas été posée par nos saboteurs, elle était dans la maison depuis le début. Ce qui signifiait que les occupants originaux de la maison possédaient forcément le sauf-conduit qui les menait à leur propre cave. Tentant avec espoir les différents éléments du trousseau, je ne reprisais pas le sourire satisfait et suffisant qui se dessinait sur mon visage alors que le cliquetis de la serrure déverrouillée se fit entendre.


- Vous n’avez qu’à demander à Thérion de faire un tour par la cuisine en redescendant, il doit forcément s’y trouver une théière si ces gens possèdent un minimum de goût. Je vous invite à me rejoindre quand vous aurez fini, je viens de déverrouiller la porte de la cave. Vous ferez attention, il y a des picots et des clefs partout sur le chemin.

Pénétrant dans le sous-sol humide et sombre, je déroulais mon fouet m’attendant à ce qu’une fée me saute sauvagement dessus pour en finir avec cette mascarade. La réalité fut bien autre, puisque la cave dans laquelle je me trouvais était vide, silencieuse et presque déprimante. Ce qui était vraiment déprimant c’était les bouteilles qui se trouvaient là, à l’abri du soleil et de la chaleur. Entreposer du vin dans une cave était une idée des plus banales mais encore fallait-il savoir s’y prendre pour ça.

- Et bien, je retire ce que j’ai dit, ces gens n’ont pas de gout, du moins en matière de vin, lançais-je en attrapant une bouteille pour l’examiner de plus près. Ces bouteilles ne sont pas faites pour vieillir, loin de là même. Si le sommelier du casino voyait ça, il avalerait ses boutons de manchette vous pouvez en être certain. Vous y connaissez vous en la matière d’ailleurs ?

C’était un sujet de discussion comme un autre. Reposant la bouteille à sa place à contre coeur, j’analysais plus encore les lieux à la recherche de notre plaisantin malfaiteur. Ce que je découvrais me fit déchanter rapidement. Une porte d’abri anti-atomique était camouflé dans le mur et verrouillée par un code. Cette fois ci, trouver le moyen de pénétrer plus encore dans les entrailles de la maison allait s’avérer d’une difficulté supérieure, en effet nous ne pouvions pas encore nous permettre de nous en remettre au hasard aussi faudrait-il procéder avec ordre et méthode. Poussant un soupir, je m’avançais pour examiner la porte et son verrou tout en partageant le fond de ma pensée à l’oral.

- Il y a une seconde porte dans la cave, épaisse, résistante et verrouillée par code. On dirait un abri de guerre... Je ne pense pas qu’on puisse en venir à bout par la force mais par contre, il ne fait aucun doute que la saleté après laquelle nous courrons se trouve derrière. Vous avez trouvé quelque chose qui puisse faire office de code ? Je couvrais mon micro d’un main afin de pouvoir pousser sur ma voix sans vriller un tympan à mon correspondant, Thérion, cherche un objet qui t’évoquerait un code au rez de chaussée !

Pendant ce temps, Apophis et moi continuions à fouiller la cave, bien qu’il n’ait pas tant de choses que ça à voir ici. Peut être y avait t’il un rappel inscrit sur un mur ? Ou gravé au plafond ? Ou encore l’une des bouteilles cachait peut être une antisèche sur son étiquette. Il y avait aussi une possibilité pour que le nombre de clefs au sol soit un indice, mais les compter serait beaucoup trop fastidieux pour être plausible. Décidément, cette maison pleine de surprises et de traces de fées commençait à m’agacer de plus en plus. Et je n’avais toujours pas eut de thé.

_________________

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 349sMCM

Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Onyinyosoyacysgod

Onyinyosoyacysgod

Messages : 64
Date d'inscription : 01/07/2019

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyVen 19 Juil - 14:52

Le commandant n'avait peut-être trouvé qu'une poupée hilare et des jouets dans la chambre d'enfant mais il y avait bien quelque chose qui pouvait être intéressant dans la tirelire : un morceau de papier soigneusement plié où l'ont pouvait lire « 2011 ». Une année, pour sûr. Mais à quoi cela pouvait bien servir ? Était-ce le code pour déverrouiller la porte ? Ou pour autre chose ?

Malheureusement la porte souhaitait un code à six chiffres. Devaient-ils chercher un mois ? Il y avait bien une douzaine de clés par terre devant la cave... Était-ce cela ? Il y avait également un pack de 6 sodas. Ou peut-être fallait-il ajouter le nombre de bouteilles de vins dans la cave ? 25. Et si 2011 est l'année de naissance de l'enfant, peut-être qu'un père potache s'est amusé à faire un clin d'oeil à sa conception avec un petit 69 ? Ou peut-être le numéro de son adresse ? Le nombre de voisins ?

Ou peut-être que cette date n'avait rien à voir. Peut-être qu'il fallait chercher autre part. Pourtant les autres pièces de la maison ne semblaient pas apporter bien plus d'indices. Et pour cause : les protagonistes de cette curieuse histoire avaient déjà tout en leur possession à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Spectre de la Zodiac
Angstorm

Messages : 180
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyVen 19 Juil - 15:47

Nyssa était tombée dans une cave à vin visiblement. Si le Trousselin devait se trouver par là, étant donné les clés et picots qu’elle me décrivait, alors ce Pokémon devait être un alcoolique pour se planquer là. Avec un peu de chance, il sera bourré et oubliera de se défendre lorsque nous l’éliminerons. Ou en tout cas, lorsqu’on stoppera son Verrou Magique. La championne s’étalait sur ces bouteilles telle une œnologue en herbe – ou chevronnée, avant de me demander si je m’y connaissais.

« Non, ce n’est pas mon domaine. Je n’apprécie que peu tout ce qui touche à l’alcool. Bien que certains en vantent l’excès de créativité qu’ils acquièrent après quelques verres et que cela offre bien des ouvertures en termes de situations improvisées, je dois dire que je préfère avoir totalement le contrôle de ma personne. Et puis, après tout, pour en revenir à l’argument créatif, je trouve qu’elle se développe plus encore lorsque l’on s’impose des limites. Au-delà d’avoir pleinement conscience de mes faits et gestes, le goût en lui-même ne saurait me satisfaire. »

Je ne tenais pas tellement non plus l’alcool, à vrai dire. Et c’est une raison de plus de pourquoi j’évitais de toucher à cela en ce qui concerne la question du contrôle. Même lorsqu’on improvise, il était toujours bon d’avoir les yeux partout afin de pouvoir gérer une situation. Si on se mettait à brider les outils à notre disposition pour manipuler notre monde, un échec cuisant serait mis en jeu. Je m’amuse bien plus lorsque ma boîte à outils est parfaitement fonctionnelle.

Je remarquais dans la tirelire un papier avec une série de chiffres. 2011. Au moment où Nyssa me parlait d’un code. Etait-ce celui-ci ? Ça aurait pu être une bonne cachette, dans une tirelire pour enfant. Après tout, ce n’est pas là-dedans que l’on soupçonnerait un pactole. Encore moins dans la chambre d’un enfant paraissant aussi jeune. C’était perdu au milieu de tout ce bazar enfantin.


« Combien de chiffres ce code a-t-il besoin ? Je viens de trouver un papier avec écrit 2011. Peut-être est-ce le code ? Ou une partie. Si vous avez une quelconque autre idée et qu’il y a plus de quatre chiffres, tentez des combinaisons. Avant ou après. Je vais continuer de chercher. Je vous envoie Kedavra : ses talents lui permettront de tester rapidement un maximum de combinaisons à partir de ce que vous pourrez trouver. Sa mémoire est suffisamment bonne pour faire le tri rapidement dans ce qu’il aura déjà testé ou non. Donnez un maximum de chiffres, de nombre que vous pourrez trouver, il se chargera de tester les différentes combinaisons possibles. Je vais le prévenir et continuer de chercher de mon côté en attendant si je ne trouve pas d’autres choses. »

Je revenais vers mon psychiste qui fouillait la chambre des parents, afin de lui indiquer sa nouvelle mission.

« Kedavra, j’aimerai que tu descendes à la cave, aider Nyssa à trouver une combinaison pour trouver une porte. Il y a déjà 2011 qui a été repéré. Je compte sur ton efficacité : ce n’est pas sans rappeler notre petit face à face avec Genesect, n’est-ce pas ? »

Des multiples combinaisons chiffrés testés dans une situation périlleuse lorsque je faisais face à Genesect du temps de la Zodiac sous le contrôle de la team en question. Celui-ci cherchait à me tuer et nous devions nous organiser pour trouver un code afin de sortir de là où nous étions enfermés. C’est suite à cette épreuve que Kedavra et moi nous sommes alliés pour de bon. Mon Alakazam partait donc à la cave, lévitant légèrement pour se déplacer rapidement. Quant à moi, je réfléchissais à tout ce qui pourrait servir de code, et je regardais ce qui était possible. Par les fenêtres, je pouvais distinguer les maisons voisines. Si je ne trouvais rien ici, alors je m’apprêtais à retourner au rez-de-chaussée afin de vérifier le nombre de personnes dans cette famille via les photos présentes, ou encore vérifierait si le portable, si elle ne l'avait pas pris, ne contenait pas un quelconque indice. Peut-être que le nombre de crayons dans le bol était un indice ? Même ce qui pouvait paraître le plus improbable se devait d’être pris en compte. On parlait bien d’un abri en cas de guerre.

Au pire, descendre au rez-de-chaussée me permettrait de vérifier s'ils avaient de quoi faire ce fameux thé. Ce serait au moins ça de pris. Et si celui-ci contenait la réponse à nos questions ?


HRP:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Nyssa Germanni
La Flamme de Glace / Princesse-Présidente de PA
La Flamme de Glace / Princesse-Présidente de PA
Nyssa Germanni

Messages : 167
Date d'inscription : 02/04/2016

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyDim 21 Juil - 14:17


Alors comme ça, le commandant n’était pas un amateur de vin. Curieux, j’aurais pensé autrement mais peu importait finalement, la boisson la plus importante d’une journée restait le thé de 16h évidemment. Personnellement, le milieu dans lequel j’évoluais me forçait à m’y connaitre plus qu’un minimum en matière d’alcools fins. Par la force des choses, j’avais fini par acquérir un palais relativement développé qui me permettait de n’avoir aucun mal à profiter et échanger lors des soirées chics que donnait mon établissement ou autres événements officiels huppés que m’imposait ma fonction. Je préférais néanmoins largement les vins rouges, au caractère plus durs et aux saveurs plus riches à leur homologues blancs, souvent plus doux. Quand aux hybrides rosés, je n’appréciais vraiment pas leur coté moelleux voir doux, destiné à amadouer les palais les plus sensibles. Ceci dit je voyais très bien ce dont parlait mon interlocuteur et cette idée me répugnait sans dissimulation.

- Je vois. Il est connu que l’alcool a, même sur les esprits les plus aiguisés des effets pour le moins surprenants. Cependant, les personnes déguisant leur goût pour la boisson derrière de vagues sursauts d’inspiration me dégoûtent. Je pars du principe selon lequel si un esprit se bride inconsciemment, c’est sans doute parce que l’idée qui y germe ne vaut pas forcément la peine d’être partagée. Malheureusement, je crains que nous ne vivions dans une époque où art et goût du choquant sont bien trop souvent confondus l’un avec l’autre.

Mais sur ce, revenons en à notre recherche principale c’est à dire le code de notre abri anti-atomique. Le cadrant numérique laissait voir un encadré où les chiffres tapés devaient apparaitre, juste en dessous de la mention “CODE ?”. Six tirets laissaient deviner le nombre de chiffres qui devaient servir de sésame.

- Apparement, 6 chiffres sont nécessaires mais vu que la porte est automatisée, je ne préfère pas tenter n’importe quoi au hasard. Certain de mes coffres fonctionnent de cette manière et au bout d’un certain nombre d’essais ratés, la porte se bloque et lance le système de secours. On ne pourra pas l’ouvrir du tout dans ce cas, souvent une empreinte est nécessaire, ou une clé supplémentaire et j’en passe. Envoyez moi tout de même votre pokémon, entre son intellect et le mien, nous devrions réussir à limiter le nombre de combinaisons plausibles à un minimum.

En effet, ce 2011 semblait être un bon début. Mais ceci étant cela me semblait trop évident pour composer une partie de la combinaison. Si cela devait être une année, alors cette dernière composerait les trois quarts du code, ce qui ne laisserait de place que pour y rentrer un mois. J’avais de sérieux doutes à ce sujet mais il ne fallait pas l’écarter pour autant. Commençant à tourner comme un lion en cage, prenant soin d’éviter les picots, je mit toute ma logique au service de cette énigme. Habituellement, je n’avais pas trop de mal à jongler avec les chiffres, mon emploi oblige, mais j’étais loin d’être aussi douée que pouvait l’être la femme qui m’avait conduit jusqu’ici. Bien que techniquement, je ne sache en rien ses aptitudes en la matière. Il me fallait de quoi écrire. Me tournant vers mon draco, je lui demandais de me ramener un papier et un stylo de l’étage tout en vérifiant comment Thérion s’en sortait et ce alors que l’alakazam nous rejoignait en flottant quelques centimètres au dessus du sol accidenté.

Fermant les yeux, je continuais à cogiter. 2011, mais quoi de 2011 ? Si c’était une année il nous fallait un mois, et rien dans la maison ne semblait pointer vers un tel élément. En attendant qu’un moyen de prendre des notes n’arrive, je me décidais à réfléchir à voix haute de manière à ce qu’Angstorm et son pokémon puissent m’interrompre au cas où ils auraient une illumination que j’aurais raté.


- 2011 peut être un format d’année, mais dans ce cas quel en serait le mois ? Il ne faut que 6 chiffres après tout donc si c’est une date, elle doit être condensée. Cela peut aussi correspondre à un autre format de date, le 20 novembre, mais dans ce cas le problème est inverse… Je doute que le nombre de clefs au sol soit constitutif, en effet, c’est un des membres de la famille qui a mit ce code au point et ses antisèches mais ce doit être le trousselin qui a dispersé ces fausses pistes. Il y a ici 6 cannettes de soda et… 23, 24, 25… 25 bouteilles de vin. Si on soustrait l’un à l’autre on tombe sur 19, ce qui peut nous faire retomber sur le format de date. Le 20 novembre 19-quelquechose mais encore une fois, je trouve ça hasardeux. Un indice de code doit être durable et là rien n’empêche que quelqu’un vienne se servir un jour dans la cave à la recherche d’une boisson et fausse le calcul… Peut être qu’en cherchant…

Je m’approchais du porte bouteilles à la recherche d’un cru de 2011. Je l’avais dit moi même, le vin disposé là n’était pas sensé bien vieillir et il n’était pas impossible que le code puisse être inscrit sur une bouteille d’une telle année. Et ce papier qui n’arrivait toujours pas… Heureusement, le psychiste n’aurait sans doute aucun mal à se souvenir de tout ça. Enfonçant mes mains dans les poches de mon manteau dans un geste frustré, je sentis un objet y rebondir lourdement. J’avais oublié le téléphone portable que j’avais récupéré sur le meuble tout à l’heure. Lui aussi était verrouillé. Le format de déverrouillage d’un téléphone était de 4 chiffres la plupart du temps. Et si…

Prise d’un doute, je tapais les chiffres “2.0.1.1” sur l’écran de déverrouillage, espérant que cela fasse avancer nos affaires. Après tout, ceci pouvait être parfaitement logique.

- Je viens de taper votre code dans le téléphone portable que j’ai trouvé tout à l’heure. Comme je disais, il faut que le code de la porte puisse être trouvé sans être altéré. Et je trouvais bizarre qu’à l’heure actuelle quelqu’un puisse fuir en laissant sagement son seul moyen de communication. Mais si ce n’était pas le cas ? Si ce portable n’avait pas été oublié mais au contraire, devait rester sur place ? Après tout, il était posé justement à coté des clefs de la cave. Maintenant, nous n’avons plus qu’à croiser les doigts parce que je commence à être à court d’inspiration…

L’idée de beauf de la conception en 69 ne m’avait même pas traversé l’esprit tant elle était vulgaire. La famille ne comptait que 3 membres vu le nombre de chambres que nous avions trouvé donc rien de ce point de vue… Le nombre de pièces me semblait trop tiré par les cheveux… Non, mes pistes les plus probables étaient celles de la bouteille et celle du portable. Il fallait seulement espérer que ces éléments nous permettraient de nouveau d’avancer.

HRP:
 

_________________

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 349sMCM

Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Onyinyosoyacysgod

Onyinyosoyacysgod

Messages : 64
Date d'inscription : 01/07/2019

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyLun 22 Juil - 17:35

Alors que le commandant et la championne poursuivaient leurs recherches la lumière perdait lentement en intensité et faisant de plus en plus place aux ténèbres et à la brume mortelle. A vrai dire il ne devait n'y avoir plus que quelques minutes avant qu'ils soient entièrement engloutis... Mais ils avaient tout ce qu'il leur fallait pour s'en sortir. Il suffisait de bien jouer ses cartes.

Et c'est ce qu'ils firent. En participant conjointement ils avaient réussi à déverrouiller le téléphone. Hormis quelques messages inutiles et des jeux pour enfant installés dessus il n'y avait que la partie 'mémo' qui pouvait avoir un intérêt. Et effectivement il y avait quelques codes en vrac mais vraiment un seul qui correspondait à ce qu'ils recherchaient... Ils pouvaient ouvrir à présent la porte. Est-ce que Nyssa allait y pénétrer seule ou est-ce qu'elle allait attendre son collègue ? Dans tous les cas la scène qu'ils y verront restera la même.

Une odeur métallique s'éleva lorsque la porte fut ouverte et dès que la lumière fut allumé le spectacle trouva un point final : la famille était là, assise autour de la table de l'abri avec un service à thé posé sur la table. Mais peut-être n'était-ce pas ce qu'il allait attirer le plus l'attention des humains et des pokémons. La famille était sans vie, replacée à la va-vite sur les chaises comme des poupées de chiffon. En apparence il n'y avait aucune blessures physiques mais il fut aisé de voir le sang couler de leurs nez et de leurs oreilles ainsi que leurs yeux révulsés. Quoi que... La petite semblait encore bouger ? Elle était également touchée mais elle semblait encore en vie. Peut-être que ce qui avait fait ça avait eu des remords ? Ou peut-être n'avait-il pas eu le temps de finir le travail avant l'arrivée de la cavalerie.

Tout ceci. Tout ce quartier n'avait été que le théâtre d'un spectacle et d'une farce macabres destiné à faire perdre du temps à qui irait chercher le fragment de clé. Mais il aurait fallu avoir des dons de prescience pour savoir que la clé atterrirait ici... Et comment entrer dans cet abri manifestement fermé de l'intérieur ?

Et le Trousselin ? Oh, sa cachette était très simple : dans la théière. Et dès lors que les humains entrèrent et s'approchèrent il surgit et tenta de tirer un Miroitir sur l'épaule encore intacte de la championne des dragons. Une immense farce vous dis-je.
Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Spectre de la Zodiac
Angstorm

Messages : 180
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyLun 22 Juil - 18:38

Ah elle avait le téléphone portable avec elle. Je n’avais pas fais attention à cela mais c’était parfait. Exactement ce que je comptais faire avec le code. Il était logique qu’elle soit prudente et commence par le téléphone et non pas par la porte. Autrement, la situation aurait été différente étant donné que la lumière s’abaissait constamment, ce que j'observais via les fenêtres quand je voulais compter un maximum de choses. Je réalisais quelque chose à ce moment pour qu’elle disparaisse aussi lentement, et je me devais de prévenir Nyssa.

« Remarquez la lumière du fragment s’affaissant doucement. Je ne vois qu’une possibilité à cela puisque les ombres s’amusent avec nous : le fragment est dans un puits. »

Après tout, si les ombres voulaient s’en emparer coûte que coûte et nous achever rapidement, elles n’auraient eu qu’à le récupérer pendant que nous nous amusions ici. Au contraire, ils voulaient jouer à lentement nous piéger dans la brume tout en nous laissant l’espoir de récupérer le fragment lors d’un jeu macabre. A croire que le narrateur a bien appris de mes actes ! J’en serais flatté, si tel était le cas.

Nyssa me prévint qu’elle avait réussi à trouver le code et donc à déverrouiller la porte. Accompagné d’Ephéméris je me dépêchais de descendre jusqu’à la cave, tout en faisant quand même un minimum attention aux picots histoire de ne pas me promener le pied embroché – ou de faire une Anacho, dira-t-on. Le tapis de Picots, ça me connaissait après tout. Elle m’avait attendu avant d’entrer dans cette ultime pièce. Après tout, mieux valait être regroupé pour faire face à ce qui nous attendait. Et puis, je suis sur que Nyssa aurait du mal à supporter seule une fée, n’est-ce pas ?


« C’est bon, me voilà. Bien content que vous ayez récupérer ce téléphone,  nous gagnons un temps précieux. Bien ! Je crois qu’il est temps de s’occuper de notre trousseau de clés. »

Notre petit groupe pouvait alors s’enfoncer dans la pièce plongée dans l’obscurité, pendant qu’une odeur de métal s’emparait de nos narines. Pas de doute, il se cachait ici. Nous allumâmes la lumière, avant d’y découvrir un spectacle macabre. Une famille, morte, installée par on ne sait quoi. Sûrement la Gardevoir, en vrai. Après tout, je doute qu’un Trousselin ait les compétences de s’en occuper. En tout cas, il s’agissait décidément d’une mise en scène que j’aurai pu réaliser. Les ombres s’étaient peut-être trouvées un exemple après tout. Je n’eu pas de haut le cœur en voyant cela, ni aucune tristesse, ni rien. J’en étais trop responsable d'actes de ce genre pour en être moi-même affecté par ce genre de spectacle. Je restais sans un mot, dabord impassible, cherchant à repérer notre cible.

Ce que je constatais cependant, c’était la petite fille. Elle était encore vivante, et de peu. Il y avait matière à la sauver. Dommage pour elle cependant : je n’étais pas du genre à me prendre de pitié pour autrui, et j’étais surtout concentré sur se débarrasser du Verrou Enchanté avant que la brume toxique ne nous rattrape. Libre à Nyssa d’en faire ce qu’elle voulait. Moi, ma priorité n'était autre que le fragment.

Sur la table était disposée un service pour le thé. Ce qui me confortait dans l’idée que la Gardevoir avait sûrement prévu dans le coup. Qui d’autre qu'elle nous avait entendu parler de ça après tout ? Elle était en plus bien placée pour donner des ordres en toute discrétion. C’est lorsque j’observais cela que surgit d’un coup le fameux Trousselin, cherchant à agresser Nyssa avant tout. Apparemment, quand on disait que tout le monde voulait sa mort, ce n’était pas faux. Appelons ce Trousselin « Hugues Baer ».

Mes Pokémons n'avaient pas eu le temps de vérifier qui il visait. Mon Jungko s’était donc interposé d’une Détection, protégeant alors la championne d’un Miroi-tir, alors que Kedavra enchaîna directement avec un nouvel Encore pour piéger Hugues Baer dessus. Mieux valait ça qu’autre chose. Ce genre de Pokémon possédait généralement Farceur et pouvait se débrouiller pour nous mener la vie dure et nous faire perdre du temps avec de telles capacités. Mais bloqué sur Miroi-Tir, nos Pokémons pouvaient encaisser les coups pour nous protéger ou les esquiver. En plus de cela, nous pourrions facilement nous débarrasser de lui. A quatre Pokémons à leur plein potentiel, il n’y avait pas de craintes à avoir.


« C’est horrible ! » M'exclamais-je. Pour la petite fille, peut-être ? « Ce Trousselin est certainement la cause d’un terrible affront. Je suis sur qu’il a déjà bu tout le thé ! Bons réflexes, sinon. Débarrassons-nous de lui. Nyssa, vous faites ce que vous voulez de la gamine, moi, je m’occupe du fragment. Quelle ironie de devoir se débarrasser de clés pour une clé... Kedavra, une Ball’Ombre. Ephéméris, Exploforce. »

Frapper fort, rapidement et brutalement. Un Trousselin étant très lent en comparaison, et ne pourrait pas se défendre à loisir avec son Miroi-tir. En l’attaquant de tous les côtés, il aurait bien du mal à tout esquiver et à viser correctement. En fait, j'imaginais même que la petite fille serait l'une de ses cibles. S'il était la cause de ces meurtres, peut-être avait-il envie de finir le travail. Et si on finissait le travail, il nous laisserait de lui-même sortir de ce Verrou Enchanté ? Dans un cas ou dans un autre, nous obtiendrons notre fragment.

Quant à moi, je gardais la main proche de mon arme. On ne sait jamais quelle autre surprise pouvait surgir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Nyssa Germanni
La Flamme de Glace / Princesse-Présidente de PA
La Flamme de Glace / Princesse-Présidente de PA
Nyssa Germanni

Messages : 167
Date d'inscription : 02/04/2016

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyMar 23 Juil - 0:31


Je dus me retenir de frapper mon visage du plat de la main en entendant la remarque du commandant dans mon oreillette. Bien sûr, comment n’avais je pas pensé plus tôt à l’hypothèse du puits… Ceci dit, je n’avais pas le temps de m’apitoyer sur mes qualités de déductions, j’avais une énigme bien plus importante sur les bras et une rune protect qui ne tenait plus qu’à un fil. Malgré le sang froid dont je faisais preuve, mes appréhensions étaient réelles et je ne perdais pas de vue tout ce que nous risquions en jouant à ce jeu de fous. J’avais eut beau chercher, je n’avais trouvé aucune bouteille datant de 2011, ni même de cuvée de novembre ou quoi que ce soit d’approchant. Il ne restait plus que l’ultime piste qui m’était venue en tête. Heureusement, le cuir de mes gants était suffisamment fin pour me permettre de taper les numéros du code qui m’avait été transmis sur l’écran du téléphone verrouillé. Il était hors de question que je retire mes protections une nouvelle fois. Ma main ne tremblait pas mais cependant, je sentais mon visage pâlir à peut près au même rythme que la perle d’Apophis perdait en luminosité. Puis, une fois encore, le miracle se produisit et l’écran du portable laissa apparaitre toutes sortes d’icônes pendant que je poussais un soupir soulagé. Je n’avais pourtant pas désamorcé une bombe, mais presque.

Regardant rapidement les applications et les miniatures, mon esprit fila à toute vitesse. Si le code devait se trouver quelque part, c’était à un endroit où il était possible d’enregistrer un mémo avec des chiffres. Les jeux étaient donc immédiatement mis de coté, de même que l’appareil photo et internet. Il restait les messages, le téléphone et les notes. Je n’avais pas besoin de pousser le raisonnement plus loin, ma logique et mon instinct m’incitèrent à ouvrir les notes et à le parcourir, jusqu’à ce qu’enfin, le mémo tant recherché ne s’affiche sous mes yeux. Ne faisant ni une ni deux, ignorant presque sans le vouloir mon pokémon et l’alakazam, je m’avançais d’un pas franc vers la porte et tapais les chiffres déposés à l’écran du mobile. Il fallait que ce soit ça… La porte émis le même son qu’une vieille console de jeux, prolongea sa sonnerie avant que ne s’affiche “UNLOCKED” sur l’écran verdâtre. Je balançais ma tête vers l’arrière et fermais les yeux pour profiter du soulagement qui m’envahissait avant de reposer deux doigts sur mon transmetteur et préciser.


- Angstorm, venez tout de suite, la porte est enfin déverrouillée. Nous n’avons plus beaucoup de temps mais je pense qu’il est plus sage de ne pas pénétrer seule dans la pièce suivante.

Avais-je peur de la fée qui se trouvait derrière ? Non, je les exécrais mais ne les craignais pas pour autant. Me méfiais-je terriblement des pièges finaux auxquels nous allions avoir à faire face ? Vu ce à quoi nous avions eut droit jusque là, définitivement. Néanmoins, je devais avouer que la perspective d’exterminer ce maudit plaisantin aller me procurer une telle satisfaction que j’en avais presque hâte. En parlant de ça, je commandais à mon dragon d’en effectuer une de hâte, ne sachant pas ce à quoi nous allions avoir à faire face.

Le tapis arriva quelques secondes plus tard, suivi de son méga-dragon ainsi que du mien sui s’était douté de l’avancée des choses en voyant tout le monde venir à la cave. Ayant été celle qui avait déverrouillé le téléphone ainsi que la porte, l’honneur d’ouvrir cette dernière fut mien et je pus dire que nous en avions pour notre argent. La première chose qui me sauta au visage fut cette atroce odeur de métal qui régnait dans l’abri mal aéré, mêlé à autre chose de tout aussi ferrique mais moins minéral. Il ne me fallut que quelques secondes pour découvrir le macabre spectacle qui se déroulait sous nos yeux. Affichant un clair rictus de dégout, je ne fus néanmoins pas vraiment surprise de voir que le criminel n’était ni choqué ni quoi que ce soit d’autre face à cette scène morbide. Je n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche que notre malfaiteur jaillit de sa cachette et eut une réaction qui me donna envie de crier la question qui me brûlait les lèvres.

Pourquoi encore moi ? Sans rire, encore, qu’est ce que j’avais bien pu faire pour mériter autant d’acharnement ? Heureusement pour mon épaule, du moins celle qui était encore intacte, le méga-jungko de mon acolyte de fortune avait prit les devants et m’avait poussé dans sa détection, m’empêchant de perdre mon bras. Parce que oui, si une balle n’avait pas eut raison de moi, un miroir tir à bout presque portant aurait pu être beaucoup plus problématique. Réagissant au quart de tour, mes deux dragons lancèrent respectivement un lance-flammes pour Apophis et un Croc-feu pour Thérion, déterminés à faire payer au trousseau la journée que nous venions de passer et surtout, sa tentative fort heureusement infructueuse. Le geste du jungko m’avait envoyé sur la chaise de la fillette tant et si bien qu’après avoir retrouvé mon équilibre, j’eut tout le loisir de faire une bien sombre découverte. Cette gamine était toujours en vie pour de sombres raisons. Les attaques fusaient dans tous les sens mais, attrapant la gamine, je me tournais vers le dresseur qui venait de me faire remarquer le coté affreux de la situation. Ce sursaut d'empathie me semblait bien étrange et je me contentais de lever un sourcil perplexe, lui signifiant.


- N’en faites pas trop… Puis je m’aperçus qu’il faisait référence à la théière vide et écoutais ce qu’il avait à dire avant de reprendre. Ces atrocités n'ont donc aucune limites... J'indiquais la fillette. Je ne peux pas la laisser là tant qu’il lui reste une chance de survie. En parlant de chances de survie, notre temps est toujours compté et je crois que vous avez parlé d’un puits. Apophis, pars et va là où se trouve la clef, le verrou devrait tomber d’ici peu et ramène la nous le plus vite possible. Thérion, lance-flammes, fais moi le plaisir d’achever cette chose ! Nous devrions nous rapprocher de la sortie quant à nous.

Avec la hâte qu’il avait effectué quelques minutes plus tôt, mon draco était tout à fait apte à réaliser l’aller-retour rapidement et nous faire ainsi gagner encore quelques précieuses secondes. Qui plus était, il avait le grand avantage d’être amphibie et de posséder un corps serpentin, il n’aurait ainsi aucun mal à se faufiler dans le puits et en ressortir. Portant la fillette inconsciente  comme je le pouvais, je commençais à reculer vers la sortie, une main tenant la blessée, l’autre faisant glisser mon fouet au sol au cas où j’aurais besoin d’en user. J’étais une championne, une représentante de l’ordre et de la morale, je ne pouvais me résoudre à laisser une enfant en arrière en proie à une mort certaine et lente alors que j’avais le moyen de la sauver. Mes principes me perdront s’ils ne l’ont pas déjà fait jusqu’à présent. La seule chose que j’avais en tête, c’était que la dernière fois que j’avais agit par égoïsme, j’en avais payé le prix fort. Mon épaule encore balafrée pouvait en témoigner.

_________________

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 349sMCM

Equipe Principale:
 
Revenir en haut Aller en bas
Onyinyosoyacysgod

Onyinyosoyacysgod

Messages : 64
Date d'inscription : 01/07/2019

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyMar 23 Juil - 17:37

Bien sûr que le Trousselin ne fit pas long feu. Il n'était pas là pour combattre mais pour faire perdre un maximum de temps aux humains et à leurs pokémons. Et il avait fait un plutôt bon job car la brume commença déjà recouvrir le quartier. Le Draco dû la traverser pour atteindre finalement le puits de lumière, non sans subir les conséquences de sa rapide traversée. Mais effectivement il eut le plaisir de récupérer le fragment. Et rien ne semblait vouloir se mettre sur son passage. Cette scène était-elle donc terminée ?

Mais il restait encore une question : que faire de la petite fille ? Ils ne pouvaient décemment pas l'emmener combattre l'ombre pour essayer d'aider ceux qui s'y dirigeaient et voulaient sauver l'île... Il valait mieux la mettre en lieu sûr. Mais ces derniers temps, le seul endroit sûr était sous le dôme d'un de ces fragments. Or, ils n'en avaient qu'un. Alors allaient-ils décidés de partir combattre ? Se cacher ? Faire un détour au risque d'arriver trop tard ? Ou simplement prendre le thé pendant que le monde brûle ?
Revenir en haut Aller en bas
Angstorm
Spectre de la Zodiac
Angstorm

Messages : 180
Date d'inscription : 04/05/2016

Equipe Pokemon
Mon Equipe:

Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 EmptyMar 23 Juil - 18:45

Et comme prévu, le Trousselin fut abattu. Tout aussi prévisible, Nyssa, de bon cœur, voulait sauver la fillette. Quel champion ne le ferait après tout ? Afin de m’assurer de la disparition du Verrou Enchanté pendant que le Draco partait à la recherche du fragment, je rappelais brièvement mon Alakazam avant de le ressortir de sa ball. Ça fonctionnait. Le verrou était définitivement parti, et en plus de cela je m’assurais, si la Gardevoir trainait toujours dans les parages, que le Possessif ne soit plus actif. Le Draco aurait donc pu s’épargner de respirer la brume toxique qui petit à petit revenait dans le quartier étant donné que Kedavra était en mesure de nous de nouveau téléporter, ou au pire utiliser une interversion.

« Le Verrou Enchanté est donc bien détruit, » annonçais-je alors que nous nous dirigions vers la sortie. Le dragon serpentin n’allait pas tarder à nous rejoindre avec le fragment, si les ombres ne le ralentissaient pas. Mais que faire de cette petite fille ? Elle n’était, pour moi, qu’un poids. Je n’avais pas envie de me soucier d’elle. Néanmoins, il serait dommage de ne pas profiter de la scène finale sans une personne douée de conversation avec ma personne. Soit ! J’allais donc m’amuser de cette situation.

Lorsque l'élégant Pokémon revint, serpentant en maintenant l'objet de nos convoitises, le fragment nous protégea alors de toute sa splendide lumière. A noter qu'à côté de cela, mon Alakazam se permit de se soigner avec un Soin, afin de compléter ceux prodigués par le Champ Herbu, désormais disparu.


« Vous ne verrez pas d’inconvénient à ce que je prenne le fragment, n’est-ce pas ? Etant donné que vous portez cette jeune fille… Ne vous en faites pas, je ne vous laisserai pas en plan ici. En gage de ma bonne foi, voici ce que je vous propose. J’ai entendu dire que les Centres Pokémons servaient de refuge en ce moment. Il pourrait être une bonne idée de la déposer là, ils pourraient en plus déjà lui prodiguer quelques soins. » Qui disait Centre Pokémon ne voulait pas dire uniquement soins pour Pokémons. Il y avait du personnel, et des Pokémons justement, habilités à prendre en charge des humains. Bon, pas aussi efficacement qu’un véritable hôpital, mais ça devrait faire l’affaire. « Sinon, nous n’aurons qu’à la déposer dans une arène. Celle de Méliodas, si je peux émettre mon avis. On ne peut pas dire que Rok ait fait une grande impression par ici. »

Référence à mon petit passage dans la ville. Le spécialiste du type combat s’était ridiculisé en ma présence. Et comme l’avait expliqué précédemment Nyssa, il n’était pas des plus matures. Etait-il là d’ailleurs ? Et Méliodas, l’était-il ? Quoiqu’il en soit, la ville n’était pas non plus déserte. Dans les habitations résidaient des personnes encore saines et sauves. La petite fille pourrait y être déposée en sécurité.

« Après cela, nous n’aurons plus qu’à nous servir un thé, pendant que Kedavra pourra nous téléporter au cratère. Nous pourrons même, une fois sur place, nous rapprocher de la porte via les services Airline-Carpet. D’ailleurs, pourquoi ne pas utiliser ce service pour se déplacer en un éclair dans la ville ? Votre Dracaufeu veillant à ce que notre petite protégée ne succombe pas du froid. Kedavra est tout à fait en mesure de transporter un poids suffisamment important sur mon tapis. »

La proposition était alléchante, non ? Se déplacer en tapis volant. Quoiqu’il en soit, si la population nous voyait avec le fragment et la petite fille, cela me ferait bien rire. Car un Commandant aurait participé au sauvetage d’une fillette. Ma personne jouerait les héros, n’ayant alors pour ainsi dire rien fait de mal dans cette ville.

Contrairement à Rok.

Décidément, j’avais l’impression d’être une sacrée célébrité dans cette ville. Jouer les héros était définitivement quelque chose de cocasse venant de moi.

Cela étant, la déposer en sécurité en nous assurant que la brume ne s’infiltre dans aucune demeure grâce au fragment, servir le thé et se téléporter nous assurerait d’arriver à temps au cratère. C’était tout bonnement moins long que de faire le trajet, par exemple, en volant jusqu’au volcan.

La cerise sur le gâteau étant évidemment d’arriver devant le fameux mal de la porte la tasse en main. Le style jusqu’au bout.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Egywandasatu [Nyssa & Ang]   Egywandasatu [Nyssa & Ang] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Egywandasatu [Nyssa & Ang]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: